Pouponnière 'Yeurmandé', l'audition de Ndella Madior, la grosse découverte des policiers

Cueillie hier chez elle par la Brigade de protection des mineurs de la Sûreté urbaine après plusieurs témoignages er images publiés sur les réseaux sociaux, Ndella Madior Diouf a été placée en garde vue.

Ndella Madior

En garde à vue, la propriétaire de la pouponnière "Keur Yeurmandé" risque la prison. En garde à vue à la Sûreté urbaine, Ndella Madior Diouf est poursuivi pour « homicide involontaire, maltraitance des enfants et exploitation d’une pouponnière sans autorisation ».

  • Les enfants baptisés au nom des célébrités n'était qu'une "ambiance"

Depuis 2022, sa pouponnière fonctionnait sans autorisation et dans l'opacité totale. Lors de son audition, Ndella Madior Diouf a confié aux enquêteurs qu'elle avait introduit une demande d'autorisation à cet effet. Ndella Madior ne cessait d’exposer « ses » enfants dans les réseaux sociaux en faisant croire qu’ils avaient des noms de célébrités comme « Marième Faye Sall », « Ousmane Sonko », « Cheikh Kanté », "Bijou Ngoné, « Youssou Ndour »…. Face aux enquêteurs, Ndella Madior a admis que tout ceci était une ambiance, mais les policiers soupçonnent une escroquerie pour capter des fonds.

  • Ndella recevait des enfants de 0 à 16 mois de la part de mamans désabusées

Pourtant, elle recevait des enfants de 0 à 16 mois de la part de mamans désabusées. Ces mêmes enfants étaient « adoptés » par des tiers dans les mêmes conditions. Il ressort de l’enquête qu'elle recevait des enfants de 0 à 16 mois dans des conditions troublantes. D'ailleurs deux de "ses" enfants sont décédés suite à des maltraitances alors que Ndella Madior Diouf prétend les avoir conduit à l’hôpital.

ADVERTISEMENT
  • 2 bébés décédés suite à des maltraitance, 48 nourrissons très «mal en point»

Une délégation composée de ministres (Santé, Famille, notamment) et du préfet de Dakar s’est déplacée à la pouponnière, sise à Sacré Coeur 3. Des éléments du commissariat de Dieuppeul, compétent dans le secteur, et de la Sûreté urbaine (SU), chargée de l’enquête, étaient de la partie. Les autorités ont découvert sur place 48 bébés «mal en point», sept nounous et deux assistants.

  • La Pouponnière fermée, six nounous conduits à la SU

D'autres enfants ont été évacués à Albert Royer (Hôpital Fann) et Gaspard Camara et que six des nounous et les assistants ont été conduits à la SU pour nécessité d’enquête tandis que la septième nounou, alitée, a été conduite dans une structure de santé. Les locaux de la pouponnière ont été fermés depuis hier et sécurisés pour le restant de la nuit par les policiers.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Une commission rogatoire envoyée à Dakar contre Cellou Dalein Diallo

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Médias : Diagna Ndiaye réclame 500 millions F CFA à Jeune Afrique

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Tabaski : Pour acheter une perruque, elle vole les bijoux en or de sa mère

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Dette fiscale des médias : RSF appelle à la réforme des aides publiques

Ligue 1 : Lamine Camara désigné pépite de la saison

Ligue 1 : Lamine Camara désigné "pépite de la saison"

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Sucre, riz, huile, pain... : voici les nouveaux prix !

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Le nombre de déplacés de force dans le monde atteint le chiffre record

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Jeune tué à Modène : deux autres suspects arrêtés !

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour  Diomaye

Economie : une bonne nouvelle de la Banque mondiale pour Diomaye

ADVERTISEMENT