Rejet du projet de loi criminalisant l’homosexualité : La mobilisation reprend

L'Assemblée nationale a rejeté la proposition de loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal, sans ternir la volonté des associations islamiques "Jamra" et « And Saam Jikko Yi » qui prévoient des manifestations.

Mame Mactar Guèye

.

Suite au rejet de la loi de criminalisation de l'homosexualité, les organisations islamiques ne comptent lâcher prise et comptent continuer le combat. Le vice-président de l’Ong Islamique Jamra, Mame Matar Guèye, annonce un grand rassemblement à la Place de la Nation dans les prochains jours.

Le Sénégal va connaître un tournant majeur dans les jours à venir. En effet, après le rejet de la loi visant à renforcer les lois existantes à l'encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT), les organisations de lutte comptent investir les rues de la capitale.

Les organisations islamiques ne comptent lâcher prise et comptent continuer le combat. Le vice-président de l’Ong Islamique Jamra, Mame Matar Guèye, annonce un grand rassemblement à la Place de la Nation dans les prochains jours. Le Bureau de l'Assemblée nationale, qui a empêché la proposition de loi d'être examinée, a déclaré que la loi actuelle était claire et punissait sévèrement l'homosexualité.

Le projet de loi avait été déposé par 11 députés, qui ont déclaré avoir le soutien des principaux groupes religieux. Ainsi le porte-parole de Jamra prévient leurs détracteurs que les manœuvres et les intimidations aussi bien que les tentatives de corruption ne les feront pas fléchir.

ADVERTISEMENT

Il soutient que ce noble et légitime combat sera mené jusqu’à son terme car, c’est le minimum de gratitude que les croyants de ce pays puissent exprimer pour l’immense héritage spirituel que leur ont généreusement légué nos grandes figures religieuses qui reposent en cette terre bénie du Sénégal.

Idem pour le collectif « And Saam Jikko Yi ». Ils ne sont pas prêts de lever le pied, ni de reculer sur leur volonté de voir le sujet de l’homosexualité. Après concertation avec les Khalifes généraux sur le rejet de la proposition de loi par le bureau de l’Assemblée nationale, And Sam Jikko yi fera face à la presse après demain 15 janvier à 9 heures à l’institut islamique de Dakar.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ingénieur tué alors qu'il attendait sa femme : 6 mois ferme pour la prévenue

Ingénieur tué alors qu'il attendait sa femme : 6 mois ferme pour la prévenue

Aspirations et résilience : mise en lumière des défis des jeunes Sénégalais

Aspirations et résilience : mise en lumière des défis des jeunes Sénégalais

Kinkéliba : vertus et bienfaits de cette plante africaine

Kinkéliba : vertus et bienfaits de cette plante africaine

Ngor : une bande tombe avec 28 cornets de chanvre indien

Ngor : une bande tombe avec 28 cornets de chanvre indien

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Pour vol en réunion : Ibrahim Ngom et Cheikh Fall risquent 5 ans de prison ferme

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Officiel : Flick nommé nouvel entraîneur du FC Barcelone

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Senelec Maristes : un vigile meurt en plein service

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

ADVERTISEMENT