Rudesses russes et colère scolaire

Jeudi, au petit matin, la Russie a envahi et bombardé le territoire ukrainien. On voyait venir.

Kiev est touchée, vendredi 25 février, par les bombardements russes

.

« Poutine ne pourra jamais se laver les mains du sang de l’Ukraine », a déclaré le Premier ministre britannique, Boris Johnson. L’Ukraine pourrait être « rayée de la carte », avertit le chancelier allemand Olaf Scholz tout en appelant Vladimir Poutine à « ne pas sous-estimer la détermination de l’OTAN à défendre tous ses membres ».

Les États-Unis, la France et toutes les autres puissances ont annoncé la couleur. Les sanctions vont tomber. Poutine va essayer de tenir le coup face aux nombreuses condamnations et aux ripostes qui se 6préparent. C’est vrai que le Tsar de Russie est cinglé. Il n’a manifestement son alter égo dans ce monde. Il est si brut le gars.

La grève se poursuit partout au Sénégal. Les élèves du moyen et du secondaire ont encore battu le macadam. Nous voulons apprendre et bien apprendre, ont-ils entonné en chœur à la Place de la Nation. Les manifestants issus de « gouvernements scolaires » avaient vraiment tenu à se faire entendre. Une détermination illustrée par le dépôt de deux préavis dans le seul objectif de crier toute leur rage face à des injustices.

A juste titre, car il est clair que si la situation s'enlise à ce point, si rien ne bouge, si l’école est paralysée, si elle agonise, si elle se meurt, c’est à cause des acteurs qui mènent un dialogue de sourds. C’est surtout l’État passif qui laisse les choses pourrir en négligeant des engagements pris non sans démagogie. Les enseignants peuvent paraître radicaux par endroits mais à y regarder de près, leur lutte mérite bien d’être menée.

Plus de justice dans le traitement des fonctionnaires, plus d’équilibre, de logique dans la démarche, pourraient faire baisser la tension. Celle-ci est restée vive depuis des mois voire des années. Si les élèves sont si bien organisés, sans doute ont-ils bénéficié de l’apport de leurs enseignants qui sont conscients que leur salut peut bien venir de cette mobilisation, véritable pression contre le pouvoir.

Un quatrième plan d’action qui consisterait à déloger les élèves du privé, serait certainement un autre coup dur qui montre à quel point l’heure est grave.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Halima Gadji 'dégoûtée' par les scènes de violence à l'Assemblée nationale

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Dame Amar arrêté à Dubaï pour escroquerie

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Militaires disparus : la famille de Didier Badji annonce une plainte

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Gestion des inondations 2012-2022 : plus de 511 milliards FCFA exécutés sur 766

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Sunday Oliseh impressionné par Aliou Cissé

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Les coups de la déraison… [Opinion du Contributeur]

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

Cameroun-Brésil : Eto'o sonne la révolte !

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée

MMA / Combat contre Mirzamukhamedov : Reug Reug a effectué sa pesée