Sénégal: les chiffres de la corruption

Selon un rapport de l’Ofnac, la Police, la Gendarmerie, la Santé et l’éducation sont les secteurs les plus touchés par la corruption.

Les-chiffres-de-la-corruption-dans-la-fonction-publique

L’Ofnac a réalisé une étude portant sur un échantillon de 2336 individus répartis dans sept (7) catégories de cibles que sont le Grand public, le secteur de l’Administration publique, le secteur privé, la Justice, l’Assemblée nationale, les Médias, la Société civile et les partenaires techniques et financiers. Ces différentes catégories de cibles ont été interrogées dans les 14 régions du Sénégal, selon des méthodes aléatoires et de choix raisonnés. Les approches quantitative et qualitative ont été utilisées pour une meilleure complémentarité..

ADVERTISEMENT

À l’issue de cette étude, il ressort que 93% des Sénégalais affirment connaître une ou plusieurs pratiques de corruption. Il a été noté que 71,7% des Sénégalais interrogés considèrent que les cas de corruption sont imputables à l’État et ses démembrements. Par ailleurs, seuls 53% des cas de corruption sont initiés par les citoyens à titre particulier.

Les agents du secteur public sont logiquement exposés aux pots-de-vin, vu leur rôle dans l'attribution de marchés, selon l'OCDE.

Pris séparément, les sous-secteurs du public les plus touchés sont la sécurité publique, constituée de la police et de la gendarmerie (95,9%), la santé (29,2%) et l’éducation (26,1%), la Douane (15,8%), les Impôts et Domaines (6,7%), les Mines (1,4%), l’Energie (1,4%) et la Défense (1,1%).

Concernant le secteur privé, c’est le sous-secteur de la santé qui se trouve être celui dans lequel les cas connus de corruption ont été les plus nombreux, avec un taux de citation de 25,7%. Viennent ensuite les sous-secteurs de l’éducation (22,6%), de la banque et des assurances (22,6%), des médias (16%) et des prestations de services (10,9%)

Chez les professionnels, le document administratif nous renseigne que les domaines d’activités perçus comme étant les plus prolifiques en matière de corruption, sont le Transport / Contrôle routier (23,8%), l’Administration (19,7%), la passation des marchés et les achats (7,9%), les Finances, la Comptabilité et l’Audit (5,9%), les BTP (1,6%), le monde des affaires (1,5%), l’Agriculture (1%), le Commerce (0,5%) et le Sport (0,5%).

Par conséquent, les composantes de la société qui initient généralement la corruption sont les personnes riches et puissantes (26,2%), les fonctionnaires (19%), les acteurs politiques (11,9%), les acteurs du transport (5,2%), les agents du secteur privé (2,4%), les pauvres (1,4%), les acteurs du secteur informel (1,3%) et les usagers (1,3%).

Les acteurs du monde professionnel (secteurs public, privé et informel) les plus exposés à la corruption sont les agents financiers et les comptables (25%), les gestionnaires et les superviseurs (18,1%), les agents de contrôle et les enquêteurs (16,1%), les agents de la circulation (11,9%), les agents techniques (6,2%), la Santé (5,1%), la Justice (4,6%) et l’éducation (3,1%).

Il a été également noté dans ce document que les composantes de la société les plus promptes à céder à la corruption sont principalement les fonctionnaires avec un taux de citation de 61,5% qui sont suivis des riches/puissants (de 8,1%), des usagers (4,8%).

D’après cette étude, les principales causes de la corruption sont le manque d’éthique pour 72,8% des personnes interrogées, la faiblesse des salaires (27,2%), l’ignorance (18,7%), le manque de civisme (18,1%), le manque de transparence (9,1%), la mauvaise législation (5,2%) et la bureaucratie excessive (5%).

Bien que le dispositif juridique et institutionnel mis en place pour réduire le niveau de corruption du pays soit jugé globalement pertinent en matière de prévention, d’incrimination, de détection et de répression, l’évaluation des efforts déployés par le Sénégal en matière de lutte contre la corruption affiche une performance moyenne. Le pays est crédité d’un score de 2,7 sur une échelle de 512.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Audition de PAN : Macky face au monde et à l’histoire ! (Edito commun)

Audition de PAN : Macky face au monde et à l’histoire ! (Edito commun)

Aide publique : la France débloque 1,5 milliard FCFA pour le Sénégal

Aide publique : la France débloque 1,5 milliard FCFA pour le Sénégal

Le secret derrière la nouvelle coiffure de Neymar

Le secret derrière la nouvelle coiffure de Neymar

Les comptes de ZIK Fm aussi bloqués, Bougane doit 3 milliards FCFA au Fisc

Les comptes de ZIK Fm aussi bloqués, Bougane doit 3 milliards FCFA au Fisc

Pourquoi un joueur d'Arsenal a quitté l'équipe d'Angleterre

Pourquoi un joueur d'Arsenal a quitté l'équipe d'Angleterre

La Cour suprême invalide la rebaptisation des rues de Ziguinchor

La Cour suprême invalide la rebaptisation des rues de Ziguinchor

Kader Gadji : 'J'ai été marabouté par un ami et une ex-petite copine'

Kader Gadji : 'J'ai été marabouté par un ami et une ex-petite copine'

10 couples de célébrités sénégalaises qui ont divorcé cette année [Pulse Picks 2022]

10 couples de célébrités sénégalaises qui ont divorcé cette année [Pulse Picks 2022]

Les collectivités territoriales paralysées pour 72 h, la santé pour 48 h

Les collectivités territoriales paralysées pour 72 h, la santé pour 48 h

ADVERTISEMENT