Tabaski au lendemain d’Arafat : l'exception sénégalaise

La tradition (islamique) ne dissocie la date de la Tabaski à celle de la station au mont Arafat pour les fidèles accomplissant le pèlerinage à La Mecque, le cinquième pilier de l’Islam. L'on se base sur la tradition selon laquelle « le lendemain de Arafat, c’est la Tabaski ». Sauf au Sénégal.

Arafat

Le Sénégal célèbre encore cette année 2023 la Tabaski dans la division. Il y a deux tabaski (mercredi 28 et Jeudi 29 juin 2023) qui ont retenues pour la célébration de l’AÏd el kébir communément appelé Tabaski. Alors que souvent, à cause problèmes liés à la compréhension et l’interprétation des textes, il est observé des divergences dans la célébration de l’Aïd-al Fitr (marquant la fin du mois béni de jeûne, tout comme le début du Ramadan), suivant les pays, tout le monde musulman ou la communauté musulmane mondiale s’accorde sur la date de la Tabaski célébrée au lendemain d'Arafat.

En effet, les musulmans du monde entier ou presque, sont d’avis que l’on ne peut dissocier la date de la Tabaski de celle de la station au mont Arafat pour les fidèles accomplissant le pèlerinage à La Mecque, le cinquième pilier de l’Islam ; après l’Attestation de foi (Shahada), la prière (Salaat), le jeûne du mois de Ramadan (Siyam), la Zakat-almal.

Mieux, ils se basent sur la tradition selon laquelle «Le lendemain de Arafat, c’est la Tabaski». Surtout qu’à la veille de l’Aïd-al Kabir (Aïd-al Adha), il est recommandé de jeûner le 9e jour du mois de Dhul-Hijja durant lequel se déroule le grand rassemblement au mont Arafat. Selon un hadith authentique du Prophète Muhammad (PSL), jeûner le jour de Arafat permet l’expiation «des péchés commis entre l’année écoulée et ceux de l’année à venir».

Un acte surérogatoire que les musulmans de tout le monde entier qui ne sont pas en position de Hajj, y compris ceux du Sénégal, sont chaque année invités à effectuer. Or, quand on accepte de jeûner Arafat (9e jour) en même temps que l’Arabie Saoudite, «la logique voudrait qu’on prie la Tabaski le 10e jour, donc le lendemain de Arafat… Ce qui est une réalité dans tous les pays et communautés musulmans du monde. A l’exception du Sénégal où les musulmans y vont en rangs dispersés.

Au Sénégal, les avis divergent. Iran Ndao, prêcheur à la SenTv déclare : « Il n’est pas dit que tous les musulmans doivent fêter la tabaski le lendemain de Arafat ». Selon lui, ce qui est valable pour la Mecque, ne l’est pas pour le Sénégal. « Quand la lune apparaît à la Mecque, le neuvième jour correspond au jour d’Arafat. Le lendemain, dixième jour, est fêtée la Tabaski. Mais il n’est pas dit que tous les musulmans doivent fêter la Tabaski, le lendemain de Arafat », précise-t-il d’emblée.

Il poursuit : « la Tabaski ne dépend pas de la Mecque, mais de l’apparition de la lune. Au Sénégal, nous n’avons pas célébré la Tabaski en même temps qu’eux ( la Mecque). La station d’Arafat fait partie du hajj. Mais il n’est pas dit ou écrit qu’on doit forcément fêter la Tabaski le lendemain de Arafat alors qu’on n’a pas vu la lune ».

Iran Ndao explique que "si l’an dernier, nous avons célébré la tabaski en même temps que la Mecque, c’est parce que nous avions vu la lune, mais pas parce que c’était le lendemain de Arafat". « Tout dépend de l’apparition de la lune et non d’un jour. C’est pareil pour l’Aïd el Fitr (Korité) ».

Taib Socé, prêcheur à la I-Radio prend le contrepied de Iran Ndao : « Ce qui est recommandé, c’est que la Tabaski soit célébrée le lendemain de la station Arafat ». Il affirme que le jour d’Arafat coïncide au neuvième jour du mois de la Tabaski et le lendemain, est fêtée la Tabaski.

« C’est valable pour tous le musulmans. Ce n’est pas une coutume, c’est la religion musulmane qui le dit. Ce n’est pas écrit dans le saint Coran mai c’est du fikhrou. C’est une sunna, mais selon l’organisation islamique, le neuvième jour du mois de tabaski correspond à Arafat et le lendemain, dixième jour, correspond à la Tabaski. Cette année, le jour de Arafat correspond au jeudi 31 aout, donc la tabaski, c’est le 1er septembre ». Taib Socé assure que sur ce plan, ce qui est valable pour la Mecque, l’est pour le Sénégal.

Origine de Arafat

Le jour d'Arafat, du nom d'un mont où les pèlerins se réunissent par millions, est un moment clé du grand pèlerinage que les musulmans marquent par un jeûne. Il a été fixé au mardi 27 juin, et la fête du sacrifice au lendemain, mercredi 28 juin. « Arafat » qui est de l’arabe signifie « est-ce que tu sais ». L’ange Djibril avait rencontré en ce lieu le Prophète Ibrahim pour lui apprendre le Hadj. Ce lieu ne s’appelait pas Arafat, c’était entre deux collines et le mot « Arafta » revenait souvent à chaque étape. Et il est devenu un lieu de rassemblement ,

Le mont Arafat qui s’élève à 70 mètres d’altitude est une colline granitique située à l’est de la ville sainte de La Mecque. C’est sur le mont Arafat qu’Adam et Ève, séparés pendant 200 ans après avoir été chassés du Paradis terrestre, se reconnurent et furent réunis. C’est ici aussi qu’ils furent pardonnés de leur transgression par Allah, le Miséricordieux. Et c’est ici encore que, de nos jours, le pèlerin accomplissant son Hadj doit passer une après-midi en état d’ihrâm.

Pourquoi la Tabaski

Appelé aussi Aïd-al Kabir ou Aïd-al Adha 1443H, qui signifie littéralement «la grande fête», la Tabaski est la fête la plus importante de l’Islam, après l’Aïd-al Fitr (la fête de fin du Ramadan). Cette appellation Tabaski de Aïd-al Kabir est une réalité uniquement dans les pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale à majorité musulmane ou possédant une communauté musulmane significative. Alors que dans le reste du monde, elle est plus connue sous son nom arabe de Aïd-al Adha.

La Tabaski commémore l’asservissement d’Ibrahim (Abraham) à Dieu qui lui a ordonné de sacrifier son fils Ismaël. C’est alors que Dieu lui a donné un mouton en échange de la vie de son fils. C’est en mémoire de cela que la communauté musulmane sacrifie une chèvre ou un mouton, en guise de célébration.

Obligatoire pour tous les musulmans, sauf si on n’en a ni les moyens financiers ni les moyens physiques, le hajj a lieu chaque année à La Mecque et dans les lieux saints de l’Islam environnants. Il intervient au douzième et dernier mois du calendrier musulman, notamment du 8 au 13 Dhul-Hijja.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bah Diakhaté encore en garde à vue : les coulisses de son audition

Bah Diakhaté encore en garde à vue : les coulisses de son audition

Marième Faye Sall débarque à Dakar pour le mariage...

Marième Faye Sall débarque à Dakar pour le mariage...

Sexualité : après le point G, le point A…

Sexualité : après le point G, le point A…

Ouest Foire : une étudiante tchadienne, enceinte de 5 mois, chute mortellement du 2e étage

Ouest Foire : une étudiante tchadienne, enceinte de 5 mois, chute mortellement du 2e étage

Angleterre : Gareth Southgate quitte son poste de sélectionneur

Angleterre : Gareth Southgate quitte son poste de sélectionneur

Real Madrid : la présentation incroyable de Kylian Mbappé

Real Madrid : la présentation incroyable de Kylian Mbappé

Brioche Dorée : une dame commande un demi poulet et subit une intoxication

Brioche Dorée : une dame commande un demi poulet et subit une intoxication

Les chiffres des résultats du BAC 2024

Les chiffres des résultats du BAC 2024

Il tue 42 femmes et dépose les corps sur un site d'enfouissement

Il tue 42 femmes et dépose les corps sur un site d'enfouissement