Trafic de drogue aux Parcelles : un livreur et sa copine tombent

D. Ndoye livreur de profession âgé de 25 ans ainsi que sa copine R. Soumaré âgée de 19 ans domiciliée à Saint-Louis (Sénégal) risquent d’aller en chambre criminelle.

chanvre

Les quidams déférés au parquet par la Police des Parcelles Unité 22 sont mêlés dans une sombre histoire de trafic de drogue. Les policiers ont alpagué le livreur au cours d’une opération de patrouille dans la nuit du vendredi dernier.

Selon les informations de Walf, les faits ont eu lieu au quartier Unité 06 des Parcelles assainies. Les policiers ont alpagué le livreur au cours d’une opération de patrouille dans la nuit du vendredi au samedi dernier. Selon nos sources, les hommes du Commissaire Kébé ayant remarqué un comportement douteux du mis en cause ont alors procédé à la fouille corporelle.

Ce qui va porter ses fruits. Car les éléments de la Brigade de recherche vont découvrir alors de la drogue à savoir 70 volets chez D. Ndoye et deux volets chez sa petite amie R. Soumaré. Suffisant alors pour qu’ils soient embarqués. Conduits au poste de Police pour être entendus sommairement sur leurs activités illicites, les deux quidams ont nié les faits dans un premier temps.

Soumis par la suite à des questions sur la provenance de la drogue, le livreur D. Ndoye passe aux aveux et déclare l’avoir acquise en Gambie auprès d’une de ses connaissances pour un total de 100 mille francs pour 75 pièces de volet soit l’équivalent de 3 500 francs par volet. Il précise d’ailleurs avoir commencé cette activité illicite de commerce de stupéfiants depuis le mois de Mars dernier à cause de la conjoncture économique.

ADVERTISEMENT

Quant à R Soumaré, elle déclare entretenir des relations amoureuses avec D. Ndoye à qui il facilite son commerce illicite de stupéfiants. L’aveu étant la reine des preuves, ils ont été placés en garde à vue puis le déferrement au parquet pour détention et trafic en association de volets.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT