ADVERTISEMENT

Trafic du bois casamançais : La mise en garde de Macky Sall

Le Chef de l’Etat, Macky Sall, a prévenu, lundi, qu’il n’accepterait plus qu’un seul arbre "soit abattu" en Casamance pour être exporté.

Le président Macky Sall prononce son discours lors de la fête de l'indépendance, le 4 Avril 2022

.

ADVERTISEMENT

"La défense de nos forêts, c’est justement l’une des missions principales actuellement en cours pour défendre la forêt de Casamance. Mes instructions ont été très claires, nous ne pouvons plus accepter qu’un seul arbre soit abattu en Casamance pour être exporté hors de nos frontières", a martelé Sall.

Le président de la République, Macky Sall, s’exprimait à la fin de la cérémonie de prise d’armes marquant la célébration du 62e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale à la place de l’Indépendance, à Dakar.

Il a jugé "impeccable" le défilé à pied d’écoles de formation, de troupes militaires et paramilitaires, qui a marqué la cérémonie. Selon lui, le format réduit avec la prise d’armes n’a rien enlevé à la solennité et à la symbolique de la célébration de la fête nationale.

"En ma qualité de Chef suprême des armées, je suis satisfait et rassuré par cette belle parade qui traduit le haut niveau d’engagement et de cohésion des unités. Les pas sont alertes, l’allure est martiale, ce qui montre l’engagement de nos forces de défense et de sécurité, à toujours remplir leur mission avec efficacité", s’est réjoui le chef de l’Etat.

Il a félicité l’ensemble des unités pour leur brillante prestation. Il considère que la "sécurité est devenue une demande majeure des citoyens". "C’est pour cela, je me suis engagé à dégager plus de moyens pour les forces de défense et de sécurité, à toujours améliorer le moral des personnels, pour que le Sénégal soit toujours plus en sécurité", a ajouté le président Sall.

Cette année, la fête de l’Indépendance a été célébrée avec une plus grande ampleur qu’en 2020 et 2021, années où une des prises d’armes de format plus réduit avait été organisée au palais de la République. La Place de l’Indépendance a accueilli une prise d’armes devant, entre autres, les plus hautes autorités civiles, militaires, politiques, diplomatiques.

Outre un défilé à pied d’écoles de formation, de troupes militaires et paramilitaires, la cérémonie a été marquée par une remise de décorations.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

ADVERTISEMENT