ADVERTISEMENT

Un réseau de vente de carnets de vaccination démantelé à Keur Serigne Bi

Le Service d'Hygiène a démantelé un business illégal de vente de carnet de vaccination à des voyageurs.

Carnet de vaccination -illustration

Suite au rapatriement de 25 Sénégalais qui voulaient rallier Dubaï avec de faux carnets de vaccination contre les maladies infectieuses, quatre agents du service d'hygiène ont infiltré le réseau du marché noir de Keur Serigne Bi. Interpellés sur les lieux, El Hadji Moulaye Soumaré, Bara Fall, Ibrahima Dièye et Boubacar Oumar Sadio étaient porteurs de 12 carnets.

ADVERTISEMENT

Poursuivis pour faux et usage de faux, El Hadji Moulaye Soumaré, Bara Fall, Ibrahima Dièye et Boubacar Oumar Sadio ont été attraits devant le tribunal d'Instance de Dakar. Le quatuor a été repéré à l'avenue Blaise Diagne, plus précisément à hauteur de l'ancien bâtiment du service d'hygiène de Dakar. Ils avaient proposé 12 carnets de vaccination contre les maladies contagieuses à raison de 5000 francs l'unité à quatre agents du service d'hygiène.

Bara Fall et Boubacar Omar Sadio voulaient écouler chacun cinq documents. El Hadji Moulaye Ahmeth Soumaré était quant à lui, muni de deux carnets. D'après l'un des agents interpellateurs, les mis en cause ont mentionné Institut d'hygiène sur les cartes alors que c'est la Brigade régionale d'hygiène qui délivre les documents. De plus, le format des cartes des faussaires n'est plus utilisé. "Ibrahima Dièye a été interpellé par une collègue. J'ai entendu parler de lui bien avant les faits", signale-t-il.

Cependant, les prévenus ont à l'unanimité nié les faits. Boubacar Omar Sadio a allégué qu'il est vendeur de miel. Né en 1973, Bara Fall a déclaré qu'il s'apprêtait à prendre le bus qui dessert l'axe Dakar-Touba. Ibrahima Dièye a soutenu qu'il assure la sécurité des magasins qui se trouvent aux alentours. Moulaye Soumaré a dit qu'il attendait le bus pour rentrer à Fass Delorme.

Le substitut du procureur qui ne doute point de la culpabilité de Boubacar Omar Sadio, El Hadji Ameth Soumaré et Bara Fall a sollicité six mois ferme contre eux. Il a requis la relaxe pour Ibrahima Dièye. Les avocats de la défense ont plaidé coupable pour Bara Fall et Moulaye Soumaré et la relaxe pour leurs deux co-prévenus. Leur cause a été entendue.

Rendant sa décision, vendredi 29 avril 2022, le juge a condamné Bara Fall et Ahmeth Soumaré à six mois, dont deux ferme. Il a relaxé Boubacar Omar Sadio et Ibrahima Dièye.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

'Leumbeul time' : les excuses de Mame Ndiaye Savon à la Oummah islamique

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Mort du couturier Paco Rabanne à l'âge de 88 ans !

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Douleur, haine, extase : clap de fin de la saison 1 de 'Salma'

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Sénégal : les « engraisseurs » de Sonko [Opinion du Contributeur]

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

Gestion 'nébuleuse' du Fonds Covid-19 : une plainte collective et une pétition lancées

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

'7 seconds' de Youssou N’Dour dans le Billboard Hot 100

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Huit (8) Africains nominés aux Grammy Awards 2023

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Industrie hôtelière africaine : 90% des acteurs optimistes pour 2023/2024 (rapport)

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

Elle étrangle son bébé et se rend à l’état civil pour obtenir un certificat d’inhumation

ADVERTISEMENT