Vol de matériels de Sewacard : le responsable électricité et chef du poste de sécurité arrêtés

C. Ba et D. Diédhiou respectivement responsable électricité et chef du poste de sécurité ont comparu, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour vol.

sewcard 8925

S’agissant des faits, les mis en cause ont été arrêtés le Mercredi 19 juillet par la Brigade de Gendarmerie installée à la plateforme industrielle de Diamniadio. C’est suite au vol perpétré dans les locaux de l’usine Sewacard un conteneur groupe électrogène de 500KVA d’une valeur de 200 millions FCFA.

Le responsable électricité de l’APROSI a reconnu avoir organisé le vol des matériels de Sewacard en se servant des clés que lui avait remis la Direction de APROSI suite au remplacement des cadenas du hangar de Sewacard par ses autorités. Dans sa narration des faits, il y’a reconnu avoir constaté la présence de 2 importants conteneurs groupes électrogène dans le Hangar de Sewacard et que pour aider un ami qui lui avait soumis un problème financier, il a décidé de subtiliser le matériel et le vendre à 15.000.000 FCFA.

Il a promis 1.500.000 au responsable de la sécurité pour l’aider à avoir une grue et un camion plateau porte-conteneur afin de transporter le conteneur groupe électrogène à ses clients Momar Lissa Ndiaye et Abdou Khadre Ndiaye, responsables d’une société spécialisée dans la vente et l’installation de matériels électriques.

Le marché étant scellé entre les parties pour un acompte de 10 millions et un deuxième versement de 5 millions à la réception de la facture après livraison du matériel, les deux agents de APROSI sont passés à l’acte le Dimanche 16 juillet 2023. C’est sur ces entrefaites qu’ils ont été appréhendés par la gendarmerie qui a récupéré ledit matériel. Le receleur Abdou Khadre Ndiaye a été arrêté le Mercredi 19 juillet 2023 avant d’être relâché le même jour.

ADVERTISEMENT

À la barre, hier, C. Ba a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Son acolyte se dit être induit en erreur par le susnommé. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites a requis à leur encontre 2 ans de prison ferme. En rendant sa décision, le tribunal les a condamné à 2 ans dont 6 mois fermes pour le premier et 2 ans dont 1 mois ferme pour le second.

La Direction générale de Sewacard, victime et plaignante dans cette affaire, sur demande du Président du Tribunal, décide de réserver ses droits au dédommagement et à d’autres poursuites jusqu’à ce que le matériel volé et ramené soit audité par un expert afin de certifier son intégrité et sa fonctionnalité compte tenu de sa valeur importante de 200 millions FCFA.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT