Yeumbeul : une couturière poignarde son frère à mort

Une bagarre familiale a viré au meurtre hier au quartier Darou Salam 7 de Yeumbeul Comico dans la banlieue dakaroise.

Couteau (illustration)

Une banale dispute entre deux membres d’une même famille a tourné au drame. Khady S., 24 ans, couturière, a poignardé à mort son frère utérin nommé Abdou Diop, 40 ans, tapissier, au cours d’une altercation

Tous les deux vivaient sous le même toit au domicile de leurs parents. Selon nos informations, ils entretenaient des rapports de cohabitation exécrables dans la maison.

Tout est parti d’une dispute qui a éclaté entre Khady et sa belle-sœur. Les deux jeunes femmes étaient en bisbilles autour d’une affaire bénigne. En effet, la belle-sœur nettoie la cour de la maison lorsque Khady sort des toilettes et commence à effectuer ses ablutions dans un endroit de la concession. Excédée, la dame reproche à la jeune fille de contrarier son travail de ménage en salissant la cour.

Celle-ci bat sa coulpe et promet de nettoyer à nouveau les lieux avant de se rendre au boulot. Elle demande juste de lui laisser le temps d’accomplir sa prière matinale. Ces propos mettent davantage en colère la belle-sœur. Qui la gronde et débite des grossièretés. Khady s’emporte violemment et réplique aux salacités. Toutes les deux se lancent alors mutuellement des piques acerbes et échangent des énormités.

La belle-sœur, noire de colère, interpelle son mari sur un ton ferme et lui demande d’intervenir. Piqué au vif, Abdou déboule de sa chambre conjugale, prend fait et cause pour sa femme et tire à boulets rouges sur sa sœur cadette. Il se plaint avec véhémence de ses présumés agissements malveillants contre son épouse dans la maison et l’insulte de mère.

Ensuite, il se plaint auprès de leur mère et lui demande de recadrer la jeune couturière. Mais, avant que la maman ne place mot, Abdou revient à la charge, hurle toute sa rage contre sa frangine et la crible de toutes sortes d’épithètes. Il profère même des menaces.

Khady, en colère, réplique aux remarques désobligeantes et autres menaces de son aîné Abdou qui se jette à corps perdu sur la demoiselle et tente de la corriger. Il se saisit du cou de la jeune fille et l’étrangle avec ses deux mains pour tenter de l’immobiliser. Khady se débat et tente de s’extirper de l’étau.

En vain. Et par instinct de survie, elle s’empare soudain du couteau à pain traînant sur un meuble et poignarde avec rage son frangin à la poitrine. Hélas, il décédera au cours de son évacuation à la suite d’une hémorragie interne de grande abondance. Khady est présentement placée en garde à vue. Elle devrait être présentée aujourd’hui devant le procureur du Tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye pour homicide avec usage d’arme blanche (couteau).

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Affaire Amy Ndiaye : les deux députés de PUR arrêtés

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

Mondial 2020 : l'Albiceleste est en quarts

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

MMA : Reug Reug a battu l’Ouzbek Jasur

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois

Connexion internet : le Sénégalais utilise 3,41Go par mois

Avant la confrontation avec Adji Sarr : les avocats de Sonko font une nouvelle requête

Avant la confrontation avec Adji Sarr : les avocats de Sonko font une nouvelle requête

Construction de 70 villas F3 et 17 villas F5 : la SICAP épinglée pour un milliard FCFA

Construction de 70 villas F3 et 17 villas F5 : la SICAP épinglée pour un milliard FCFA

Mondial 2022 : La Grande-Bretagne analyse les forces et faiblesses des Lions

Mondial 2022 : La Grande-Bretagne analyse les forces et faiblesses des Lions

Serigne Bassirou Guèye nouveau président de l'OFNAC

Serigne Bassirou Guèye nouveau président de l'OFNAC

Burkina : une tentative de putsch déjouée

Burkina : une tentative de putsch déjouée