Troublantes révélations sur l'affaire du chroniqueur Pape Ndiaye

En attendant que le principal concerné soit déféré au parquet, Libération, en possession des éléments de l’enquête, fait de troublantes révélations sur les faits d'escroquerie présumée.

Escroquerie-présumée--Pape-Ndiaye-enfoncé-par-des-discussions-Whatsapp

Un des plaignants, en l'occurrence Mouhamadou Lamine Mbengue était préoccupé par le sort d’un parent, placé sous mandat de dépôt à Kaolack pour trafic de chanvre indien. «C’est lui-même qui, depuis la prison, m’a demandé de voir Pape Ndiaye qui pouvait intervenir », a-t-il déclaré dans sa déposition, précisant avoir remis un million de Fcfa à Pape Ndiaye.

L'autre dépositaire de plainte, Ndèye Awa Ndir, qui cherchait à faire libérer son patron a été confrontée à Pape Ndiaye. Ce dernier persiste et déclare que les remises de fonds déchargées seraient des « prêts » reçus des plaignants. Ce que conteste Ndèye Awa et Mbengue qui affirment que le journaliste leur a dit de faire comme tel pour se « couvrir » en cas de souci puisqu’il connait bien les procédures de la Police.

Au-delà des décharges, les échanges Whatshapp entre Pape Ndiaye et Ndèye Awa constatés par un huissier, le 6 mai dernier, corsent l’accusation contre le journaliste.

Quid des échanges whatshapp?

- Ndèye Awa : « War Nga lindieuti sama dossier »

- Pape Ndiaye : « Inchallah Ndéya, Yangui ci biir ».

- Ndèye Awa : « Mane kagn delom khaliss bi rek wakh diekh. »

- Pape Ndiaye : « Tu veux qu’on annule toute la procédure en cours et que je réclame l’argent au gars pour restitution ? »

Ndèye Awa : « Il y a quelle procédure en cours, le délai c’était 2 semaines, max 1 mois maintenant on est à 4 mois ».

Interrogé sur ces échanges, Pape Ndiaye déclare que ces discussions n’ont rien à voir ses accusations.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn