Laurent et Simone Gbagbo officiellement divorcés

La justice ivoirienne a prononcé le divorce de l’ancien couple présidentiel, ce jeudi 29 juin, après deux ans de procédure.

Laurent et Simone Gbagbo, à Yaoundé, le 18 juillet 2001

Le divorce entre l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone, demandé dès son retour à Abidjan en juin 2021 par M. Gbagbo après son acquittement par la justice internationale, a été officiellement prononcé jeudi, selon un communiqué de l'avocat de Simone Gbagbo.

"Le divorce a été prononcé aux torts exclusifs de monsieur Laurent Gbagbo, pour adultère caractérisé et notoire, abandon de domicile conjugal et injures graves à l'encontre" de Simone Ehivet Gbagbo, indique le communiqué de l'avocat, Ange Rodrigue Dadjé, repris par l'AFP. "Il reviendra" à l'ancien président "qui tenait tant à divorcer, de renoncer à faire appel de ladite décision de divorce, pour que son désir devienne enfin réalité", ajoute-t-il.

En juin 2021, tout juste rentré dans son pays après dix ans d'absence au bras d'une autre femme, M. Gbagbo qui venait d'être acquitté de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI), avait demandé le divorce d'avec Simone, avec qui il a eu deux filles. Aujourd'hui âgée de 74 ans, Simone Gbagbo, qui a été surnommée "la Dame de fer", a formé un redoutable tandem avec Laurent Gbagbo lorsque celui-ci était président de 2000 à 2011.

C'est pour leur rôle pendant la crise sanglante – environ 3.000 morts – qui avait suivi la présidentielle de 2010 et le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite face à Alassane Ouattara, qu'ils avaient été arrêtés à Abidjan en avril 2011. Condamnée en 2015 dans son pays à 20 ans de prison pour "atteinte à la sûreté de l'État", Simone Gbagbo a bénéficié en 2018 d'une loi d'amnistie, au nom de la "réconciliation nationale".

Laurent Gbagbo, 78 ans, également condamné à 20 ans de prison en Côte d'Ivoire pour le "braquage" de la Banque centrale ouest-africaine pendant la crise de 2010-2011, a bénéficié d'une grâce présidentielle qui n'efface toutefois pas sa peine et il reste radié de la liste électorale à l'approche d'élections locales le 2 septembre et d'une présidentielle en 2025.

ADVERTISEMENT

Sur le plan politique, Simone et Laurent Gbagbo qui ont mené ensemble le combat pour le multipartisme dans leur pays il y a plus de 30 ans, suivent également une trajectoire séparée, chacun ayant créé son propre parti politique.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pape Alé Niang nommé DG de la RTS, les autres nominations

Pape Alé Niang nommé DG de la RTS, les autres nominations

Le général Moussa Fall limogé

Le général Moussa Fall limogé

Jugé pour 7 viols, un marabout encourt 15 ans de réclusion criminelle

Jugé pour 7 viols, un marabout encourt 15 ans de réclusion criminelle

Séjour irrégulier au Sénégal : le blogueur guinéen condamné

Séjour irrégulier au Sénégal : le blogueur guinéen condamné

Saint-Louis : 20 chauffeurs d'Allo Taxi arrêtés, leurs camarades battent le macadam

Saint-Louis : 20 chauffeurs d'Allo Taxi arrêtés, leurs camarades battent le macadam

Flux financiers illicites : l'Afrique perd 50 milliards de dollars par an

Flux financiers illicites : l'Afrique perd 50 milliards de dollars par an

Comment j’ai découvert que ma petite amie était mariée

"Comment j’ai découvert que ma petite amie était mariée"

FC Barcelone : Mikayil Faye dans la liste des ''intransférables''

FC Barcelone : Mikayil Faye dans la liste des ''intransférables''

Un célèbre avocat de Ousmane Sonko demande la dissolution de l'APR de Macky Sall

Un célèbre avocat de Ousmane Sonko demande la dissolution de l'APR de Macky Sall

ADVERTISEMENT