Le foot sénégalais tient son tribunal arbitral

Lors du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), il a été annoncé la création du Tribunal arbitral du football du Sénégal. Ce, pour renforcer l’intégrité et la transparence dans le sport national.

Augustin Senghor Pr FSF

Cette décision découle d’un mandat spécifique donné au président de la FSF, Augustin Senghor, lors du précédent Comité exécutif. Chargé de trouver des solutions juridiques appropriées pour relever les défis rencontrés, le président Senghor a proposé la création du Tribunal arbitral du football sénégalais.

ADVERTISEMENT

En plus de cette décision, selon Les Echos qui donne la nouvelle, la FSF a également mis en place d’autres commissions telles que la Commission discipline et recours, la Commission éthique et la Commission de contrôle des clubs. Selon Seydou Sané, vice-président de la Fsf en charge de la communication, le Tribunal arbitral du sport sénégalais représente une avancée majeure dans l’évolution du cadre juridique du football national.

Le tribunal permettra de résoudre les différends éventuels localement avant de recourir au Tribunal arbitral du sport (Tas) à Lausanne, en Suisse. « Au niveau des organes juridictionnels, nous en avons tous parlé et depuis le Comité exécutif précédent, nous en avons discuté et nous avions donné mandat au président de nous faire des propositions. Ainsi, nous avons retenu la Commission discipline et recours, et ces commissions-là, il faut dire que chaque membre proposé a été saisi et retenu. Alors la Commission de discipline et recours, la Commission éthique, la Commission de contrôle des clubs, et surtout le Tribunal arbitral du football du Sénégal. Ce tribunal nous permettra, chaque fois que nécessaire, après avoir épuisé tous les recours, de saisir le tribunal local, comme on le fait avec le tribunal arbitral en Suisse. Tout cela se déroulera au niveau du Sénégal, permettant ainsi de régler certains problèmes localement avant de les porter éventuellement devant le Tribunal arbitral des sports au niveau international », a expliqué Seydou Sané.

ADVERTISEMENT

Tolérance zéro contre la violence dans les stades

Lors du Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), tenu mercredi dernier, Seydou Sané, vice-président en charge de la communication, a annoncé que la Fsf adopterait une politique de tolérance zéro envers les actes de violence. Cette décision émane d’une constatation alarmante de la « recrudescence notable des actes de violence, en particulier en fin de saison ».

Face à cette réalité inacceptable, le Comité exécutif de la FSF a décidé d’agir avec fermeté. Dans cette optique, des mesures concrètes seront mises en œuvre pour prévenir et combattre la violence dans les stades. Une circulaire sera prochainement émise, exigeant des clubs une vigilance accrue et des mesures préventives adéquates. Cette circulaire prévoira notamment la possibilité de délocaliser les matchs ou de les jouer à huis clos si des risques sécuritaires sont identifiés.

Cette décision s’inscrit dans une démarche globale visant à promouvoir un environnement sportif sain et sécurisé pour tous les acteurs impliqués, des joueurs aux supporters en passant par les officiels. « La violence n’a pas sa place dans les stades, et nous mettrons tout en œuvre pour éradiquer ce phénomène. Nous sommes déterminés à faire comprendre à tous que la violence n’est pas une solution et qu’elle ne sera pas tolérée dans le cadre du football », a déclaré Seydou Sané.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT