Pochettino rejoint Di Maria et Guardiola sur la liste des pandora papers

Mauricio Pochettino fait également partie des personnalités du monde du football épinglées dans l'affaire des Pandora Papers. L'entraîneur du PSG est cité dans le scandale à la suite de l'existence d'une société localisée dans un paradis fiscal pendant sept ans.

Mauricio Pochettino has been linked with a move back to Tottenham

Ce vendredi, c'est au tour du nom de Mauricio Pochettino de ressortir dans cette vaste affaire. L'entraîneur argentin du PSG est ainsi cité à la suite de la création d'une entreprise installée dans un paradis fiscal afin de percevoir ses revenus depuis le début de sa carrière de technicien.

En 2010, un an après avoir pris les rênes de l'Espanyol Barcelone en Liga, Mauricio Pochettino a créé une société off-shore localisée dans les Iles vierges britanniques. Paradis fiscal avéré, l'Etat caribéen a permis à l'entraîneur du PSG de régler les questions autour d'une éventuelle succession, en cas de décès prématuré de l'Argentin, et la gestion de ses revenus, selon les informations du quotidien argentin La Nacion.

La société a été déclarée en Espagne puis en Angleterre après le départ de Mauricio Pochettino vers la Premier League et ses passages à Southampton (2013-2014) puis à Tottenham (2014-2019), comme l'a expliqué un proche de l'entraîneur auprès de la Nacion.

"C’est une société qui s’est constituée pour des questions d'héritage, afin d'établir une stratégie pour laisser un patrimoine à sa famille", a indiqué cette source pour le quotidien sud-américain. Selon les éléments révélés, Mauricio Pochettino a rapidement donné le contrôle de cette société à une autre entreprise dont les bénéficiaires étaient bien son épouse et ses enfants Maurizio (joueur de l'équipe réserve de Watford) et Sebastiano (l'un de ses adjoints au PSG).

Après avoir craint de devoir gérer rapidement sa succession, Mauricio Pochettino et ses proches ont finalement dissous la société off-shore basée aux Iles vierges britanniques dès le mois de janvier 2017 et alors que le technicien était toujours sous contrat à Tottenham.

"Si quelque chose était arrivé à Mauricio Pochettino, ses héritiers n’auraient pas payé d’impôts pour la société qui collectait cet argent, a poursuivi une proche de l'entraîneur auprès du medium argentin. La dissolution de l'entreprise installée dans les Caraïbes dès 2017 pourrait accréditer la thèse défendue par l'entourage de l'entraîneur argentin, qui touchait environ six millions d'euros par saison lors de ses dernières années à Tottenham.

Avec RMC Sport

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Putsch à Conakry: Condé arrêté par les Forces spéciales

Putsch à Conakry: Condé arrêté par les Forces spéciales

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Trafic de drogue: 3 capos et 3 dames arrêtés entre Almadies et Medina

Trafic de drogue: 3 "capos" et 3 dames arrêtés entre Almadies et Medina

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre Cirque noir

Dérives audiovisuelles : Jamra porte plainte contre "Cirque noir"

Une lettre adressée au Pape François avec trois balles à l’intérieur

Une lettre adressée au Pape François avec trois balles à l’intérieur

Condé lance un message amical à Macky

Condé lance un message amical à Macky

Aminata Touré parmi les 24 experts qui vont siéger à l’ONU

Aminata Touré parmi les 24 experts qui vont siéger à l’ONU