Sadio Mané : 'pourquoi j’ai racheté Bourges Foot 18'

L’attaquant international sénégalais Sadio Mané est devenu ce mercredi 25 octobre le nouveau propriétaire de Bourges Foot 18. Lors d’une conférence de presse à la mairie de Bourges, l’ailier de 31 ans a expliqué les raisons de son rachat.

Sadio MANE

Mardi dernier, le quotidien départemental français Le Berry Républicain informait que le champion d’Afrique en titre, Sadio Mané, allait prendre les commandes du Bourges Foot 18 », club de National 2 (quatrième division française). En effet, l’ancien pensionnaire de Liverpool et du Bayern Munich a acté sa décision de rachat du club, et apposé sa signature il y a quelques jours déjà en faveur du projet du club de N2, précise la même source.

ADVERTISEMENT

L’officialisation a été faite ce mercredi lors d’une conférence de presse tenue à la mairie de Bourges, en présence du maire Yann Galut et de l’ancien propriétaire Cheikh Sylla, désormais le nouveau président. Mais aussi bien évidemment avec Sadio Mané, connecté par visioconférence – le Sénégalais étant en Arabie saoudite, après avoir joué et marqué en Ligue des Champions asiatique avec Al-Nassr (victoire 4-3 contre Al-Duhail). « J’ai l’honneur et le bonheur de vous informer de l’arrivée officielle de Sadio Mané à Bourges en tant que futur propriétaire du Bourges Foot 18 », a annoncé sur son compte officiel X (anciennement Twitter) le maire Yann Galut.

Sadio Mané motivé par le « social »

Juste avant l’officialisation, le dirigeant avait justifié cette nouvelle acquisition du natif de Bambaly par sa « volonté d’avoir un projet social ». Dans un communiqué, le club du BF18 a clarifié sa nouvelle ambition de se positionner « comme un véritable acteur social pour la ville ». Les objectifs spécifiques de son nouveau patron seront de « porter un projet de professionnalisation du football local », « développer le club au niveau national et dans la détection de jeunes joueurs », et attirer « de nouveaux sponsors ».

Une nouvelle trajectoire confirmée par Sadio Mané lui-même depuis l’Arabie saoudite. « C’est un grand plaisir d’accompagner le projet de mon ami Cheikh Sylla. On discute depuis trois ans. On va travailler ensemble pour développer et structurer le club et le professionnaliser », a-t-il déclaré. « Le défi sera énorme, mais la population sera concernée et on y arrivera. Le maire et le président m’ont convaincu avec la volonté d’atteindre les objectifs immédiats », a-t-il poursuivi.

ADVERTISEMENT

Selon Le Berry Républicain, l’intéressé met déjà la main à la pâte en finançant de sa propre poche les arrivées de nouvelles recrues, sachant que les finances du club sont actuellement dans le rouge. À noter que les Berruyers sont actuellement avant-derniers de leur groupe de championnat avec 4 points après 7 journées.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

ADVERTISEMENT