Face-à-face : violente bagarre entre Modou Lô et Boy Niang

Lors de leur dernier face-à-face, Xaragne Lô non moins roi des arènes et le Thiapathioly en sont venus aux mains avant de se lancer à l'affrontement verbal qui a aussi connu son degré de nervosité et d'agressivité.

Modou-Lo-vs-Boy-Niang-II

Les deux lutteurs Modou Lo à Boy Niang, qui doivent s'affronter le 1er janvier 2024, ont donné un avant-goût de leur combat du 1er janvier 2024. Dans le cadre de leur dernier face-à-face ce samedi 16 décembre 2023, Modou Lô et Boy Niang se sont heurtés. Entre provocation et énervement, le Roi des Arènes et le Thiapathioly de Pikine en sont venus aux mains.

ADVERTISEMENT

Heureusement, relate Les Echos, le pire a été évité de justesse par le service d’ordre et les accompagnants des deux lutteurs, qui les ont séparés à temps. Le choc du 1er janvier promet d’être étincelant entre Xaragne Lô et le fils de De Gaulle.

Tout se passait bien à l'arrivée des deux lutteurs. Boy Niang est venu en premier avant que Modou Lô n'arrive. À son arrivée, ce dernier a salué tout le monde, même son adversaire, avant d'aller s'asseoir à la place qui lui a été réservée.

Après les salutations d'usage, les deux lutteurs étaient appelés à se prononcer sur leur état de forme, tous deux avaient promis être prêt pour le combat, même si c'était à l'instant du face-à-face. En se levant pour montrer justement leur état de forme à la demande de l'animateur Cheikh Sarr, Boy Niang s'est avancé devant Modou Lô pour lui balancer quelques mots à la figure.

ADVERTISEMENT

Ce dernier a d'abord demandé à son adversaire de retourner à sa place. Et après quelques échanges verbaux, Modou Lô a poussé Boy Niang qui a essayé de résister. Ils en sont venus aux mains avant d'être séparés.

S’en étaient suivies de très longues minutes de désordre puisqu’aucun des deux camps ne voulait laisser son lutteur seul sur la tribune. Boy Niang 2 et Modou Lô ont pu finalement calmer leurs accompagnants afin que la cérémonie puisse reprendre. Les tambours reprennent leurs droits de battre et Boy Niang semblait surexcité et était encore debout bandant ses muscles avec des pas de danse, rassurant ses supporters pour une victoire le 1er janvier 2024.

Pendant ce temps, Modou Lô, tel un roi, était assis sur sa chaise essayant de retrouver son calme. L'événement a finalement repris son cours normal et les deux lutteurs ont pu répondre aux questions des journalistes présents.

Là aussi, c'est Boy Niang qui déclenche les hostilités. Le fils de De Gaulle a déclaré avoir une victoire sur Modou Lô pour l'honneur de Pikine. "Je n'ai aucune pression face à Modou Lô. C'est un adversaire comme les autres. Même s'il a fait une carrière exemplaire surtout devant les lutteurs de Pikine, le plus important pour moi c'est ce combat qui nous lie. Je dors, je me réveille et je marche avec la victoire que j'aurai sur Modou Lô le 1er janvier. Je vais le tabasser avant de le terrasser", se targue-t-il avant de poursuivre : "personne ne doute de ses capacités de champion de lutte. Mais tout le monde sait que je suis né dans la lutte, je l'ai apprise et je fais une répétition. La moindre erreur lui sera fatale, je vais le terrasser".

Revenant sur l'incident, Boy Niang avoue ne pas avoir de regret et menace son adversaire : "ce n'était même pas la peine qu'il se précipité pour me pousser ici. Le jour j dans l'enclos personne ne sera entre nous et il verra de quel bois je me chauffe. Le combat sera chaud, on va se battre. C'est ce que les amateurs attendent de nous". Il ajoute : " je suis plus agressif que Modou Lô, je déchire plus grave qu'il ne le pense. Ma motivation devant Modou Lô sera le fait que je sois issue de Pikine et qu'il a déjà terrassé mes frères".

"Je n'ai pas peur de Modou Lo et je ne regrette pas ce que j'ai fait. Si on me demande encore de me lever, j'irai encore me mettre devant lui. Je ne l'ai pas dépassé verbalement ni physiquement donc le respect doit être réciproque", conclut le fils de De Gaulle.

La réplique de Modou Lô n'a pas tardé. Le Roi des arènes a déclaré que Boy Niang "raconte des bobards". On verra si le jour j il tiendra parole". Selon Xaragne, "c'est facile de dire aujourd'hui, je vais battre Modou Lo, mais il faut en être capable. Avec les lutteurs de Pikine, j'ai fait des lutteurs comme les jours de la semaine. J'en ai terrassé 6, du lundi au samedi, donc je crois fort que Boy Niang ne peut m'empêcher de finir la semaine".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

ADVERTISEMENT