Lewis Hamilton raconte le harcèlement qu'il a subi à l'école

Le septuple champion du monde de F1, Lewis Hamilton, a révélé avoir fait l’objet d’insultes et de maltraitances racistes à l'école. Selon lui, il s’agit de la période « la plus traumatisante » de sa vie.

Lewis Hamilton

Le champion britannique de 38 ans s’est confié lundi sur le podcast On Purpose. Il a fait des révélations de taille à la fois tristes et ahurissantes.

ADVERTISEMENT

« Pour moi, l'école a été la partie la plus traumatisante et la plus difficile de ma vie », a déclaré celui qui a grandi à Stevenage, petite ville près de Londres.

Hamilton est revenu sur les abus raciaux dont il a fait l’objet ainsi que son ostracisation.

« J'ai commencé à être harcelé à l'âge de six ans. Dans mon école, j'étais l'un des trois seuls enfants de couleur et des gars plus grands, plus forts me harcelaient très souvent. (…) Les coups tout le temps, les choses que l'on jetait sur moi, comme des bananes, et des gens qui utilisaient le mot en N (nègre : NDLR) en toute tranquillité, des gens qui me traitaient de demi-sang, et ne pas savoir quelle était ma place », se désole-t-il.

ADVERTISEMENT

« Je ne voulais pas rentrer à la maison et dire à mes parents que ces enfants me traitaient de nègre, ou que j'avais été harcelé ou frappé à l'école. Je ne voulais pas que mon père pense que je n'étais pas fort », poursuit Hamilton.

Figure engagée avant l’heure, le septuple champion du monde de F1 ajoute : "C'était difficile pour moi, et puis quand vous allez en cours d'histoire et tout ce que vous apprenez en histoire, il n'y a pas de personnes de couleur dans l'histoire qu'ils nous enseignent. Alors, je me suis dit : ‘Où sont les gens qui me ressemblent ?’ ».

Le calvaire de la star britannique ne se limitait pas aux seuls élèves, même la direction de l’école s’y mettait.

« Il n'y avait que six ou sept enfants noirs sur 1 200, et trois d'entre nous se retrouvaient tout le temps devant le bureau du directeur. Le directeur s'en prenait à nous et particulièrement à moi », a-t-il indiqué.

Hamilton a pris sa revanche au fil des années. Seul pilote noir de F1 à ce jour, il est considéré comme l'un des plus grands pilotes de tous les temps.

Il use de son influence pour changer les mentalités. C’est dans cette optique qu’il a créé la fondation Mission 44 et l'organisation Ignite. Elles visent à aider les jeunes issus des milieux défavorisés et à promouvoir des pilotes parmi ces jeunes, en partenariat avec Mercedes, nous renseigne AP.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

Un maître chanteur se fait passer pour une femme sur Tiktok et écope de 2 ans de prison

ADVERTISEMENT