Son incarcération continue pendant plus d'une semaine est condamnable, intolérable et constitue définitivement une violation flagrante de ses droits fondamentaux, car il n'a été ni traduit en justice ni inculpé d'aucune infraction.

L'Union des journalistes sportifs en Afrique ( http://aipsafrica.com ) pense que le maintien en détention de Dioulde est également un tentative délibérée de censurer et de bâillonner la presse en Guinée ainsi que de réprimer l'indépendance et la liberté des journalistes en exercice dans le pays.

Nous recherchons le soutien de tous ceux qui se soucient de l'héritage de liberté dont la Guinée s'impose comme une référence d'appeler les dirigeants guinéens à inciter à la libération de Dioulde AUJOURD'HUI.

En tant que journaliste expérimenté et de haut niveau en Afrique, Dioulde a le droit d'exprimer ses opinions et le droit d'exercer sa liberté de mouvement sans laisser ni entrave.

L'agence de sécurité guinéenne devrait le libérer maintenant.

Mitchell Obi (Président AIPS AFRICA – Association Internationale de la Presse Sportive ( http://aipsafrica.com ).

Distribué par APO Group pour AIPS Africa.

Media files

AIPS Africa
AIPS Africa
Apo

Télécharger le logo