1,5 milliard FCFA volé à Postefinances : l'argent pas encore remboursé

La Chambre d'accusation a rejeté la demande de liberté provisoire de l'ex-chef du Centre financier de La Poste de Dakar, A. Faye, et son ex-caissier, K. Diédhiou placés sous mandat de dépôt dans le cadre de l’enquête sur le détournement de 1,5 milliard de francs CFA à La Poste.

Siège Postfinances

La chambre d’accusation a rejeté leur demande de liberté provisoire, jeudi 5 octobre, selon L'Observateur. La même requête avait connu le même sort, le 19 juillet dernier, au niveau du juge du deuxième cabinet, Mamadou Seck. A. Faye et K. Diédhiou restent ainsi en prison.

Pour convaincre la Chambre d’accusation, la défense avait souligné que les 705 millions de francs CFA prêtés au niveau du Centre financier de Dakar, dont A. Faye était le patron, sont presque intégralement remboursés. « Il ne reste que deux prêts que doivent rembourser deux hommes d’affaires, D. S. et M. T. Ces derniers soutiennent avoir pris des engagements pour solder leur dette dans les plus brefs délais », souligne le journal.

La police a notifié à plus de 50 bénéficiaires des prêts à rembourser dans un délai d’un mois sous peine d’être placés sous mandat de dépôt. Rappelons que 1.033 chèques couvrant des montants de 100.000 à 50 millions FCFA ou plus ont été saisis lors des perquisitions effectuées dans les bureaux des postiers mis en cause.

Ces chèques constituaient les garanties des « prêts » accordés à des fournisseurs comme Business partners (55 millions FCFA), Alamine multiservices (65 millions F CFA), Général d'entreprise (13 millions FCFA), Samassa distribution (25 millions CFA, Ac Consulting Sarl (25 millions FCFA).

Les prêts ont été aussi octroyés à des personnes décédées. Les mis en cause bénéficiaient aussi des « prêts » pour eux-mêmes en versant dans le dossier des garanties des chèques en bois dont la plupart ont été faits avec des signatures falsifiées.

ADVERTISEMENT

Le DG de Postfinances Saliou Fédior a été viré pour avoir réclamé la lumière sur le déficit de 1,5 milliard FCFA. Le DG de la Poste motive le limogeage de Fedior par l’insubordination et le déficit de confiance.

Les postiers Alexandre Xavier Manga, chef de l'Agence principale de Dakar, Abdoulaye Faye, chef du centre financier de Dakar et Kéba Diédhiou caissier dans ce centre mis en cause dans cette affaire, ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

ADVERTISEMENT