Avis de tempête à la banque Oragroup

La directrice de communication, la sénégalaise de la banque Oragroup Ndèye Delphine Ndiaye jette l’éponge.

oragroup-

Le navire du groupe bancaire camerounais continue à chavirer avec le départ en cascade de ses hauts responsables de première heure. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, l’institution financière Orabank perd sa directrice de communication groupe.

Après plus de 14 années au service de la banque, la Sénégalaise Ndèye Binta Delphine Ndiaye qui officiait depuis la bâtisse verdâtre qui surplombe la place financière de Lomé, a décidé de se séparer d’Orabank, en pleine tempête de rachat par l’entrepreneur burkinabè Simon Tiemtoré et de départs successifs qui vident la banque de ses mains expertes. Les opérations de rebranding de Financial Bank, UIBG, Bacim Bank, BTD et BRS portent son empreinte.

L’opération de rachat de Oragroup reste encore un long fleuve agité sur fond de tractations douloureuses. Les « nuits de noces » sous embargo, même si les parties prenantes essayent de sauver les meubles, que traverse la banque, ne semblent pas arranger les choses.

Le racheteur burkinabè Simon Tiemtoré semble bien pressé, mais se heurte aux exigences du gendarme régulateur du marché régional. Le vent de grand malaise a emporté déjà plusieurs hauts responsables de l’institution, depuis le début des discussions en vue de la cession. Une cascade de départs de cadres vers d’autres banques du marché sous-régional rythme le quotidien de cette institution qui prend de l’eau tous azimuts, jetant un discrédit sur la qualité et solidité du portefeuille financier du groupe bancaire.

Selon des informations de Confidentiel Afrique, la directrice de la Communication d’Oragroup, la sénégalaise Ndèye Delphine NDIAYE qui tourne désormais la page de son compagnonnage avec le groupe devrait, sauf changement, rebondir sur la place financière dakaroise, via une structure dédiée aux métiers de banque, qu’elle dirigera. Le navire du groupe bancaire camerounais continue à chavirer avec le départ en cascade de ses hauts responsables de première heure.

ADVERTISEMENT

Le patron du groupe, le « sulfureux » camerounais Ferdinand NGON, risque de se retrouver seul en attendant le sauvetage du repreneur Vista Bank du burkinabè Simon Tiemtoré, qui traine des pieds.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Confidences d'amant de femme mariée

Confidences d'amant de femme mariée

Assemblée nationale : les députés de BBY déterminés à assumer leur rôle !

Assemblée nationale : les députés de BBY déterminés à assumer leur rôle !

Tunisie: 22 corps de migrants retrouvés sur la côte depuis samedi

Tunisie: 22 corps de migrants retrouvés sur la côte depuis samedi

Prison de Rebeuss : un jeune tente de s'évader à cause de ses problèmes pulmonaires

Prison de Rebeuss : un jeune tente de s'évader à cause de ses problèmes pulmonaires

Chelsea : Drogba exprime son soutien à Nicolas Jackson fortement critiqué

Chelsea : Drogba exprime son soutien à Nicolas Jackson fortement critiqué

Colère à Ngor : les habitants accusent Blaise Compaoré de vouloir accaparer des terres

Colère à Ngor : les habitants accusent Blaise Compaoré de vouloir accaparer des terres

Malaisie: dix morts dans une collision entre deux hélicoptères militaires

Malaisie: dix morts dans une collision entre deux hélicoptères militaires

Durant 5 ans, j’ai eu, sans le savoir, une relation amoureuse avec une mariée...

"Durant 5 ans, j’ai eu, sans le savoir, une relation amoureuse avec une mariée..."

JO Paris 2024 : des migrants africains expulsés d'un camp improvisé

JO Paris 2024 : des migrants africains expulsés d'un camp improvisé

ADVERTISEMENT