Bilan des manifestations de juin : DDD a perdu 2 milliards FCFA

Les dernières manifestations du 1er, 2 et 3 juin 2023 à l'issue de la condamnation de Ousmane Sonko à deux ans de prison dans l'affaire Sweet Beauty ont coûté à la société Dakar Dem Dem Dikk plus de 2 milliards FCFA en pertes d’exploitation.

Dépôt de Dakar Dem Dikk à Keur Massar réduit en cendres

Les pertes sont énormes à Dakar Dem Dikk. Depuis mars 2021, la société nationale de transport public a perdu 55 bus. Tous endommagés par les manifestants. D’après la direction générale de la société nationale de transport, 357 millions F CFA seront nécessaires pour réparer les dégâts.

Pour ne rien arranger, 107 bus ont été calcinés. Pas de récupération possible. Les pertes sont estimées à plus 4, 280 milliards F CFA.

Pis, les dernières manifestations du 1er, 2 et 3 juin 2023 à l'issue de la condamnation de Ousmane Sonko à deux ans de prison pour "corruption de la jeunesse" dans l'affaire Sweet Beauty ont coûté à la société Dakar Dem Dem Dikk, plus de 2 milliards FCFA en pertes d’exploitation.

‘’Lors des derniers évènements, les pertes sont énormes. Quand on doit les estimer, on doit faire la même chose concernant ce que la population perd. Mais en termes de matériel direct, nous avons perdu plus de 25 jours d’exploitation. Chaque jour de perte d’exploitation, c’est l’équivalent de 50 millions F CFA. Nous avons également perdu plus d’un milliard F CFA concernant des dommages, des bus qui ont été saccagés et/ou brûlés. Mais tout ceci n’est pas le plus important’’, a révélé le Directeur général de la société Dakar Dem Dem Dikk (DDD). Ousmane Sylla prenait part à un match de sensibilisation entre l’équipe de la Génération 2002 et celle de son entreprise.

ADVERTISEMENT

‘’Le plus important, ce sont ces Sénégalais qui prennent le bus tous les jours et qui n’arrivent pas à le faire sans les bus de DDD parce qu’on ne peut pas sortir en ayant peur d’être saccagé et attaqué. Voilà les plus grosses pertes considérées pour DDD. D’où l’importance de rappeler ces sensibilisations. Dans ce sens, nous avons rencontré le jaraaf de Ouakam, pour parler avec les populations. Il ne faut pas perdre de vue que DDD aujourd’hui, c’est les 14 régions du Sénégal, l’Afrique. Nous avons entamé un processus qui consiste à mettre dans chaque région, une équipe de jeunes qui va sensibiliser, s’approprier de la démarche pour que cette sensibilisation ne soit plus des évènements mais quelque chose de permanent’’, a-t-il indiqué.

A cela s’ajoute, le gouffre financier dû à la chute des recettes. Depuis mars 2021, DDD a dû immobiliser ses bus et est resté 25 jours sans circuler. Ce qui a engendré une perte d’un montant de 1,250 milliards F CFA.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rufisque: il passe la nuit avec une fille de 14 ans et écope d'un mois de prison

Rufisque: il passe la nuit avec une fille de 14 ans et écope d'un mois de prison

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

ADVERTISEMENT