Circulation du BRT : Mansour Faye fixe une date

Pour l'inauguration du Brt, le ministre Mansour Faye donne rendez-vous en octobre 2023 ou au plus tard en novembre prochain.

BRT1

Les travaux de réalisation du Bus rapid transit (Brt), lancés le 28 octobre 2019, sont sur le point de s’achever. Hier, le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement était sur le tracé pour mesurer le travail accompli pour le Brt dont la mise en exploitation commerciale est prévue au dernier trimestre de l’année.

« Le constat est que les travaux ont bien progressé. Nous avons remarqué que les voies de circulation générales ont été pratiquement toutes libérées. Les ouvriers sont en chantier au niveau des stations », avance Mansour Faye, repris par LE QUOTIDIEN. En tout cas, les chantiers situés entre la Rts et Gadaye avancent à grands pas. Certaines installations sont déjà debout.

Sûr de l’avancement des travaux, il annonce l’inauguration du Brt en octobre, et au plus tard en novembre 2023. « Comme les délais sont serrés, je vais mettre la pression sur les entités impliquées pour le respect des engagements», avance Mansour Faye. Alors que les travaux ont été réalisés à hauteur de «70% ».

Pourquoi autant de prudence ? « En matière de réalisation d’infrastructures, les finitions prennent énormément de temps », rappelle le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement.

ADVERTISEMENT

En tout cas, l’optimisme est de rigueur. Car le premier bus qui doit emprunter ce tracé a été réceptionné il y a quelques jours. « Il sera présenté lors du défilé de la Fête de l’indépendance du Sénégal, le 4 avril prochain », ajoute-t-il. Il annonce même que 20 autres bus articulés de 18, 70 mètres seront reçus à Dakar au mois de juin. Au total, 125 bus de cette catégorie seront livrés.

D’un coût estimé à 300 milliards de francs Cfa, le Brt va traverser les communes de Cambérène, Patte d’Oie, Grand-Yoff, Dieuppeul-Derklé, Sicap-Liberté, Mermoz Sacré-Cœur, Grand-Dakar, Point E Amité, la commune de Fass-Colobane, Gueule Tapée, Médina et enfin Dakar-Plateau. Le tracé, qui s’étale sur 18 km et traverse 14 communes, va desservir 23 stations dédiées.

Lorsque ce moyen de transport de masse sera fonctionnel, il convoiera 300 mille personnes par jour. Couplé au Ter, il va rendre la mobilité à Dakar moins compliquée.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de
motos enregistrée !

Ziguinchor : une série de cambriolages et de vols de motos enregistrée !

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Crise scolaire : 7 syndicats en grève générale, jeudi et vendredi

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

Mbour: un pêcheur belliqueux condamné à deux ans de prison !

Timbuktu Institute : 'la désinformation, une menace pour la cohésion sociale et la démocratie'

Timbuktu Institute : 'la désinformation, une menace pour la cohésion sociale et la démocratie'

Mali: plusieurs soldats tués dans une attaque jihadiste

Mali: plusieurs soldats tués dans une attaque jihadiste

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

ADVERTISEMENT