Commercialisation de l’arachide : le prix fixé à 280 FCFA

Le Premier ministre l’a annoncé hier, lors d’un Conseil interministériel sur les préparatifs de la campagne arachidière 2023-2024 qui va commencer le 30 novembre. Ainsi, le prix plancher a-t-il été fixé à 280 francs le kilogramme d’arachide.

Récolte des arachides dans le village de Guint Kaye, près de Kaolack, en janvier 2020 SEYLLOU - AFP

1, 7 million de tonnes ! C’est ce que le Sénégal ambitionne de produire en arachide pour 2024. Le Premier ministre l’a annoncé hier, lors d’un Conseil interministériel sur les préparatifs de la campagne arachidière 2023-2024 qui va commencer le 30 novembre. Ainsi, le prix plancher a été fixé à 280 francs le kilogramme d’arachide, rapporte Le Quotidien.

Amadou Ba estime que le régime en place a fait un bond considérable pour le développement de la filière. Il en veut pour preuve l’augmentation « de 30% de la production arachidière entre 2011 et 2022 ». Il a illustré sa déclaration par ces propos : «Pour la campagne 2023-2024, le gouvernement a alloué un budget de 100 milliards de francs dont 28 milliards pour la subvention des semences d’arachide, contre 14 milliards lors de la campagne précédente.

Cette subvention a permis la mise en place de 86 000 tonnes de semences d’arachide dont 70% sont certifiés pour toutes les variétés et catégories confondues. En plus, la quantité d’engrais pour la culture de l’arachide a augmenté de 28% en 2023 par rapport à la moyenne des cinq dernières années.»

Dans la même logique, le ministre de l’Agriculture a annoncé 10 mesures pour mener à bien la campagne de cette année. Il s’agit de l’accord sur le prix plancher, la date de démarrage de la campagne. Samba Ndiobène Kâ a surtout insisté sur le paiement des arriérés de factures des opérateurs. Car, a-t-il estimé, le règlement des factures des opérateurs pour les campagnes 2021-2022 et 2022-2023 est un impératif pour une bonne campagne de commercialisation.

« Cela permettra aux opérateurs de disposer de ressources financières pour les paiements aux producteurs après les livraisons des graines aux points de collecte et d’éviter le phénomène des bons impayés connu avant 2012 », a-t-il assuré. Et dans le but de faciliter l’accès des opérateurs aux financements pour la collecte des semences de leurs contractuels, une notification des lettres de constitution de stock de semences certifiées a été proposée.

ADVERTISEMENT

La question sera de savoir si des acteurs extérieurs ne viendront pas perturber cette machine en proposant aux paysans des prix plus attractifs que le tarif fixé par l’Etat. Cela risquerait alors de priver les industriels locaux de matières premières.

Cette mesure va permettre de préserver le capital semencier et les performances agricoles de la filière. Et c’est aussi, même si cela n’est pas dit de façon claire, une manière de veiller à ce que les graines en provenance du Sénégal ne soient pas mises à l’index, comme cela a été le cas l’année dernière, du fait de mauvaises conditions de stockage et des traces d’aflatoxine que les Chinois disaient avoir repérées dans les stocks exportés sur leur territoire.

Pour éviter toute perturbation des disponibilités en semences, il a été proposé que l’autorisation d’exporter des arachides soit limitée à la période du 30 décembre 2023 au 30 avril 2024, pour tirer ainsi la leçon de la campagne 2022-2023.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT