Emeutes de juin : 'les hôtels vides, tous les touristes sont rentrés'

Le secteur du tourisme est fortement impacté par les émeutes de juin qui ont causé 16 morts.

Tourisme Senegal

Les émeutes survenues, entre le 1er et le 3 juin dernier, suite à la condamnation de Ousmane Sonko à 2 ans de prison ferme pour «corruption de la jeunesse», n’ont pas fait que des morts (16) et des dégâts matériels. Elles ont eu un impact direct sur le tourisme. La preuve par le triste constat fait par les acteurs de ce secteur dans les colonnes de L'Obs.

Boly Guèye, le Président de la chaîne de valeur tourisme au Sénégal explique : « Aujourd’hui, l’on assiste, avec beaucoup d’amertume, au départ précipité des touristes présents sur la Petite-Côte ». « Avec notamment un chiffre d’affaires qui a connu une baisse très sensible, mais également les réservations annulées qui plongent le secteur dans l’agonie. Sur la Petite-Côte, principalement à Saly Portudal où le tourisme constitue l’une des principales activités économiques, le secteur est au ralenti. »

« Aujourd’hui, avec ces manifestations, les hôtels, les résidences, les restaurants, le transport et tous les secteurs d’activités connexes et annexes sont complètement à l’arrêt», souligne-t-il . A l’en croire, tous les touristes présents sur la Petite-Côte au moment de ces violents affrontements sont rentrés chez eux.

« La situation est plus que alarmante, car, avec ces tensions qui secouent le Sénégal ces temps-ci, tous les réceptifs et hôtels sont vides et beaucoup de réservations sont annulées. Il n’y a plus de touristes sur place. Seuls quelques rares Sénégalais viennent passer 2 à 3 jours et c’est fini. Même les résidences, jadis bien remplies de touristes, ne font plus le plein. Tout est vide », déplore Boly Gaye.

D’après le président de la chaîne de valeur tourisme au Sénégal, même les secteurs du transport et des fournisseurs ne sont pas épargnés. « Il est évident que quand le tourisme ne marche pas, toutes les autres activités liées au secteur vont nécessairement connaître des conséquences désastreuses et désagréables. Et actuellement, nous sommes négativement touchés par ces manifestations. Car, jusqu’ici, il nous est quasi-impossible de chiffrer les dégâts en termes de pertes de chiffres d’affaires », se désole-t-il.

ADVERTISEMENT

Peur et pertes énormes

Pour Fatou Diédhiou de l’hôtel «Flamboyant Hacienda» de Saly Portudal, les patrons d’hôtels sont les premiers impactés de cette situation politico-sociale très tendue. « Actuellement, tous les clients qui voulaient venir séjourner au Sénégal dans le cadre de leur travail et d'autres rendez-vous avec d’autres personnes, ne sont plus confiants. Et malheureusement, depuis les violents affrontements, tous les emails que nous recevons de la part de nos clients qui devraient en principe venir au Sénégal sont des réservations annulées. Ou des séjours reportés à des dates ultérieures »

Par ailleurs, elle déclare que tous leurs clients sont en ce moment gagnés par la panique. « Ils ont tous peur parce que le Sénégal n’a jamais connu des moments de violences comme celles que nous avons vécues la semaine dernière », fait savoir la patronne de l’hôtel «Flamboyant Hacienda» de Saly Portudal. Qui dit subir d’énormes pertes.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

ADVERTISEMENT