Fonds africain de développement : la BAD offre 114 milliards FCFA au Sénégal

La Banque africaine de développement a annoncé, hier, lors du lancement du Fonds africain de développement (FAD) à Dakar, une enveloppe d'environ 114 milliards de FCFA au profit du Sénégal pour la production alimentaire.

Amadou Hott et Cherif Bad

Le Sénégal abrite depuis hier la troisième réunion de la 16e reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (Fad-16) en présence des représentants des pays partenaires du Fad et du président de la Banque africaine de développement (Bad), Akinwumi Adesina. Selon le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, le Fad a contribué à la réalisation de projets prioritaires avec les High 5 du Groupe de la Bad dans les pays éligibles.

Cependant, indique-t-il, les pays africains restent toujours confrontés à de multiples défis, notamment les effets dévastateurs du Covid-19, les conséquences néfastes du changement climatique et la sécurité alimentaire davantage menacée par la guerre en Ukraine. Ce qui lui fait dire qu’une forte mobilisation de ressources concessionnelles et mixtes est plus que jamais indispensable pour soutenir nos pays, accompagner leurs plans de relance et relever tous les défis que posent ces chocs multiformes.

Poursuivant, le ministre de l’Economie fait remarquer que le continent africain, en dépit de sa faible part dans les émissions mondiales de Co2, demeure le continent le plus vulnérable face aux impacts de ce phénomène. «Le continent africain est très en retard sur l’adaptation, subit trop de pertes et dommages liés au changement climatique évalués à environ 7 à 15 milliards de dollars par an, alors qu’il reçoit peu de financements climatiques malgré ses besoins immenses», se désole de constater M. Hott, avant de plaider pour que l’Afrique soit une priorité dans la finance climatique mondiale afin qu’elle puisse réaliser la transition énergétique juste et équitable nécessaire pour s’industrialiser et s’électrifier.

A cet effet, il révèle que la Bad a montré la voie en prenant des initiatives sur le financement des risques de désastre climatique et le nouveau guichet pour l’action climatique du Fad qui pourra être un catalyseur des objectifs du programme d’accélération de l’adaptation en Afrique.

«Le changement climatique bouleverse l’Afrique. Il y a les inondations d’une part et la sécheresse de l’autre. Donc, avec le Fad, nous avons ouvert un guichet avec les pays donateurs pour pouvoir mobiliser entre 4 milliards et 13 milliards de dollars pour soutenir les actions d’adaptation climatique. Cela permettra à 20 millions de paysans et d’éleveurs d’avoir accès à des technologies plus performantes qui résistent au changement climatique. Ils auront également accès à l’assurance contre les faits néfastes du changement climatique», a expliqué à son tour le président de la Bad.

En outre, le ministre Hott a fait un plaidoyer pour les pays africains à faible revenu impactés par les conséquences des multiples crises. En effet, en accédant aux marchés des capitaux, le Fad, dit-il, pourra lever 33 milliards de dollars, en complément de ses fonds propres de 25 milliards de dollars. En sus, il révèle que la réallocation des Droits de tirage spéciaux (Dts) constitue également une opportunité d’amplification des interventions du Fad-16.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Le fils de ce ministre percute un scootériste, il conduisait un véhicule du Palais

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Afrique de l'Ouest et du Centre : plus de 80% des citoyens veulent une monnaie unique

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

Pape Diouf immortalisé en Côte d’Ivoire

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

CAN 2025 : la CAF retire l'organisation à la Guinée

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Rentrée des classes : 3.810.000 élèves et 91.967 enseignants attendus

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Affaire Kalifone : L'avocat de Adja Thiaré devant le Conseil de discipline

Santé : une grève illimitée envisagée

Santé : une grève illimitée envisagée

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba déchu

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'

'Je reparlerai à Macky quand il ne sera plus Président'