Gaz sénégalo-mauritanien : une grosse bataille judiciaire

BP réclame 322 milliards FCFA à McDermott pour manquements liés au projet GTA sénégalo-mauritanien.

Forage pétrole

Le géant britannique British Petroleum (BP) este en justice l'entreprise américaine McDermott spécialisée dans l'ingénierie et la construction sous-marine. Il lui est reproché des manquements à ses engagements contractuels dans le cadre du projet Grand Tortue Ahmeyim (GTA) au large de la Mauritanie et du Sénégal.

Ainsi BP réclame 322 milliards FCFA au groupe américain. Mc Dermott, dans le cadre du projet GTA devait réaliser l'installation d'environ 75 km de deux pipelines d'exportation de 16 pouces, avec des assemblages de terminaison sur site, dans des profondeurs d'eau allant de 1 500 à 2 800 mètres, ainsi que quatre lignes intérieures CRA de 10 pouces dans des eaux de 2 800 mètres.

Ainsi du côté de British Petroleum, les dommages potentiels pour sont estimés à 534 millions de dollars. Après le retrait de McDermott, BP a alors fait appel à Allseas, avec son navire de construction, le Pioneering Spirit, pour prendre le relais après que la société néerlandaise a remporté l'appel d'offres pour terminer l'installation.

Pour rappel, McDermott avait remporté des contrats avec BP pour la fourniture d'ombilicaux sous-marins, de colonnes montantes, de conduites d'écoulement et d'équipements de système de production sous-marine pour le projet GTA en 2019.

Situé à la frontière maritime entre la Mauritanie et le Sénégal, Grand Tortue Ahmeyim est en cours de développement en tant que champ gazier avec un potentiel de production de 30 ans. La phase initiale devrait fournir environ 2,5 millions de tonnes par an de gaz naturel. Le début de l'exploitation de ces réserves est prévu pour le quatrième trimestre de l'année 2024.

ADVERTISEMENT

Le Sénégal, où d’importants gisements de gaz et de pétrole ont été découverts ces dernières années, est devenu officiellement membre observateur du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), a annoncé le ministère du Pétrole. « En devenant membre observateur du GECF, le Sénégal franchit une nouvelle étape vers une exploitation responsable de ses ressources naturelles au profit des populations », souligne le ministère dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion ministérielle à Alger entre les différents pays membres de cette organisation.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rufisque: il passe la nuit avec une fille de 14 ans et écope d'un mois de prison

Rufisque: il passe la nuit avec une fille de 14 ans et écope d'un mois de prison

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

ADVERTISEMENT