ADVERTISEMENT

Gestion des hydrocarbures : la note du Sénégal

L’Institut de gouvernance des ressources naturelles (Natural ressource gouvernance institute, NRGI) a publié son Indice de gouvernance des ressources naturelle 2021 dans lequel il évalue la gestion des ressources pétrolières, gazières et minérales.

petrole-et-gaz-entre-le-senegal-et-la-mauritanie-

Parmi les pays évalués : le Sénégal. Avec un score de 82 sur 100, le Sénégal est le mieux classé parmi les pays concernés par le «Resource Governance Index 2021» (RGI). En effet, le Sénégal a obtenu 76 points sur 100 sur la valorisation, 95 sur la gestion des revenus et 75 sur l’environnement favorable.

ADVERTISEMENT

Ce score, qui place le Sénégal dans la catégorie «bonne gestion», la plus élevée du RGI, résulte de bonnes règles et pratiques dans chacune des trois composantes de l'indice : la valorisation, la gestion des revenus et l’environnement favorable.

« Les scores de valorisation et de gestion des revenus sont particulièrement élevés car le cadre juridique et les principaux projets du secteur sont encore en phase de développement. La bonne note globale du secteur pétrolier et gazier au Sénégal est également due au bon environnement général favorable du pays. Les mécanismes de transparence et de responsabilité concernant le système fiscal, la production, les paiements, la gestion budgétaire et la dette sont bien intégrés dans les règles et pratiques du pays», estime l’indice.

Lequel ajoute que les règles et pratiques relatives aux flux financiers entre l'Etat et Petrosen sont relativement claires, dans l'attente de la loi sur la gestion des revenus des hydrocarbures, mais les règles de transparence relatives à l'attribution des titres sont encore perfectibles.

«Les scores du secteur des hydrocarbures et du secteur minier (évalués dans un autre profil) se situent dans la bande de performance la plus élevée du RGI. Cependant, le secteur des hydrocarbures est plus performant car il en est encore à ses balbutiements et de nombreux indicateurs RGI ne sont pas applicables».

Cependant, malgré ce très bon score, l’Institut de gouvernance des ressources naturelles a préconisé plusieurs recommandations aux autorités sénégalaises pour continuer à améliorer la gouvernance du secteur des hydrocarbures.

Il s’agit, entre autres : d’exiger des salariés des entreprises publiques et étatiques qu'ils rendent publiques leurs participations dans des sociétés opérant dans le secteur des hydrocarbures ; de mandater l'examen législatif et la divulgation des rapports et comptes annuels de Petrosen ou encore d’obliger la divulgation régulière de la liste des candidats aux titres pétroliers et gaziers…

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Comment l'élégance renforce-t-elle la confiance en soi ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Que faire quand on a peur des araignées ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Présumée agression sexuelle, Dani Alves serait-il lâché par sa femme ?

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Pape Gueye va rejoindre Séville en prêt

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

Arrestations et emprisonnements : le calvaire des médecins sénégalais

 CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

CHAN : le vainqueur va empocher plus d’1 milliard FCFA

La lutte perd un grand promoteur

La lutte perd un grand promoteur

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Mbayang : 'Infidèle n'est pas un film de prostituées'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

ADVERTISEMENT