Grogne à Expresso Sénégal : la tête du DG réclamée

Les travailleurs d’Expresso Sénégal exigent le départ du Dg, M. Radi Almamoun à qui ils reprochent une gestion nébuleuse.

expresso

Les travailleurs d’Expresso-Sénégal ont vu rouge hier matin pour dénoncer la «mauvaise gestion» de leur directeur général, Radi Almamoun. Face à la presse, ils ont fustigé l’incompétence de M. Almamoun, incapable de positionner Expresso sur le marché depuis le lancement de la 4G et exigé son départ.

« Depuis le lancement de la 4G en 2020, nous avons constaté l'incompétence de M. Almamoun », a déploré le syndicat des travailleurs de l'opérateur mobile Expresso Sénégal en conférence de presse hier. Selon eux, leur Dg, M. Almamoun, au lieu d'innover, veut licencier des Sénégalais et les remplacer par ses compatriotes.

En effet, quand les actionnaires et le conseil d'administration lui demandent des explications, il accuse à tort une lourde charge du personnel pour cacher ses limites. Ahmed Dieng, leur SG, soutient que le personnel dont il parle, ne fait même pas 10% des charges de l'entreprise, la vingtaine de travailleurs étrangers y compris.

«Les cadres sénégalais sont poussés à la sortie, depuis 2021, avec 37% qui ont démissionné, en sus de ceux dont les contrats sont arrivés à échéance. On ne fait rien pour les retenir et ils ne sont pas remplacés, ni par le personnel existant, encore moins par de nouvelles recrues sénégalaises», a poursuivi le SG, selon qui, le DG fait venir ses compatriotes et leur fait signer de coûteux contrats de consultants.

Exigeant le départ du DG, dispendieux, ils soutiennent : «Le portail d'accès en installation nous a coûté 30 millions de FCFA, la maison louée et rénovée à plus de 50 millions de FCFA, il organise des sorties à 20 millions de FCFA, roule avec une voiture de 80 millions de FCFA, son compatriote et complice, le Directeur Technique, a une voiture de 40 millions de FCFA.»

Ayant déjà alerté toutes les autorités concernées, dont l’ARTP, les ministères des Télécoms, du Travail, le Haut Conseil du Dialogue social et la Présidence de la République, ces syndicalistes vont aviser l'opinion nationale et internationale des scandales à l’actif de M. Radi Almamoun et Cie.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Brad Pitt accusé de violences sur ses enfants par son ex-femme Angelina Jolie

Brad Pitt accusé de violences sur ses enfants par son ex-femme Angelina Jolie

Affaire Kaliphone Sall : le tribunal va rendre son verdict le 13 0ctobre

Affaire Kaliphone Sall : le tribunal va rendre son verdict le 13 0ctobre

Un an requis contre Kalifone

Un an requis contre Kalifone

Santé: l'OMS sonne l'alerte sur les sirops de la mort vendus en Afrique

Santé: l'OMS sonne l'alerte sur les sirops de la mort vendus en Afrique

Article 80 : sale temps pour les insulteurs et arnaqueurs sur TikTok !

Article 80 : sale temps pour les insulteurs et arnaqueurs sur TikTok !

Deux Tiktokeurs emprisonnés par la veuve de Thione Seck

Deux "Tiktokeurs" emprisonnés par la veuve de Thione Seck

Loi de Finances 2023: un budget solutions de 6400 milliards pour soulager les ménages

Loi de Finances 2023: un budget "solutions" de 6400 milliards pour soulager les ménages

Adja Thiaré Diaw dépose une autre plainte pour viol et séquestration

Adja Thiaré Diaw dépose une autre plainte pour viol et séquestration

Affaire Sweet Beauté: Sonko auditionné au plus tard le 17 octobre 2022

Affaire Sweet Beauté: Sonko auditionné au plus tard le 17 octobre 2022