Grogne à Expresso Sénégal : la tête du DG réclamée

Les travailleurs d’Expresso Sénégal exigent le départ du Dg, M. Radi Almamoun à qui ils reprochent une gestion nébuleuse.

expresso

Les travailleurs d’Expresso-Sénégal ont vu rouge hier matin pour dénoncer la «mauvaise gestion» de leur directeur général, Radi Almamoun. Face à la presse, ils ont fustigé l’incompétence de M. Almamoun, incapable de positionner Expresso sur le marché depuis le lancement de la 4G et exigé son départ.

« Depuis le lancement de la 4G en 2020, nous avons constaté l'incompétence de M. Almamoun », a déploré le syndicat des travailleurs de l'opérateur mobile Expresso Sénégal en conférence de presse hier. Selon eux, leur Dg, M. Almamoun, au lieu d'innover, veut licencier des Sénégalais et les remplacer par ses compatriotes.

En effet, quand les actionnaires et le conseil d'administration lui demandent des explications, il accuse à tort une lourde charge du personnel pour cacher ses limites. Ahmed Dieng, leur SG, soutient que le personnel dont il parle, ne fait même pas 10% des charges de l'entreprise, la vingtaine de travailleurs étrangers y compris.

«Les cadres sénégalais sont poussés à la sortie, depuis 2021, avec 37% qui ont démissionné, en sus de ceux dont les contrats sont arrivés à échéance. On ne fait rien pour les retenir et ils ne sont pas remplacés, ni par le personnel existant, encore moins par de nouvelles recrues sénégalaises», a poursuivi le SG, selon qui, le DG fait venir ses compatriotes et leur fait signer de coûteux contrats de consultants.

Exigeant le départ du DG, dispendieux, ils soutiennent : «Le portail d'accès en installation nous a coûté 30 millions de FCFA, la maison louée et rénovée à plus de 50 millions de FCFA, il organise des sorties à 20 millions de FCFA, roule avec une voiture de 80 millions de FCFA, son compatriote et complice, le Directeur Technique, a une voiture de 40 millions de FCFA.»

ADVERTISEMENT

Ayant déjà alerté toutes les autorités concernées, dont l’ARTP, les ministères des Télécoms, du Travail, le Haut Conseil du Dialogue social et la Présidence de la République, ces syndicalistes vont aviser l'opinion nationale et internationale des scandales à l’actif de M. Radi Almamoun et Cie.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Marsassoum : mort tragique d'un professeur d'EPS !

Marsassoum : mort tragique d'un professeur d'EPS !

Trafic de cocaïne : gros rebondissement dans l'affaire du fils de Idrissa Seck

Trafic de cocaïne : gros rebondissement dans l'affaire du fils de Idrissa Seck

Des nouvelles de Lac 2 en prison

Des nouvelles de Lac 2 en prison

Camp pénal : comment un détenu a grugé de 158 millions FCFA à 2 sociétés depuis sa cellule

Camp pénal : comment un détenu a grugé de 158 millions FCFA à 2 sociétés depuis sa cellule

Lac de Guiers 2 envoyé en prison

Lac de Guiers 2 envoyé en prison

Vol commis la nuit : un Ivoirien et un Guinéen arrêtés par la police de Bel-Air

Vol commis la nuit : un Ivoirien et un Guinéen arrêtés par la police de Bel-Air

Zoophilie : un chat ''abusé sexuellement'' puis abandonné dans la rue

Zoophilie : un chat ''abusé sexuellement'' puis abandonné dans la rue

Son colocataire couche avec sa femme, il le rend impuissant

Son colocataire couche avec sa femme, il le rend impuissant

OM  : il annonce son départ et lâche une bombe

OM : il annonce son départ et lâche une bombe

ADVERTISEMENT