Internet coupé : Plus de 3 milliards FCFA de perte

Le SYTS (Syndicat des Travailleurs de Sonatel), SNTPT (Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications) section Sonatel, SNTS (Syndicat National des Travailleurs de Sentel), SNTPT (Syndicat National des Travailleurs des Postes et Télécommunications) section Expresso révèlent que les coupures d'internet ont coûté aux opérateurs économiques 3 milliards de francs CFA.

1600x960 369201-internet-shutdown 1

Le 01 juin 2023 et le 31 juillet 2023, l’internet mobile a été restreint à la suite d’événements politico-judiciaires. Le 5 février 2024 encore, il a été coupé à la suite de la décision politique du président de la République de reporter l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Très éprouvés et impactés par les coupures de données mobiles, le collectif des syndicats des télécom déversent leur colère sur leur ministre de tutelle, Me Moussa Bocar Thiam. "Le seul courage qu’on attend de vous est d’arrêter de laisser apparaître que vous prenez la connexion internet via les données comme une console de jeux", a déclaré Rose-Marie Balacoune Diouf secrétaire général Syndicat des Travailleurs de la Sonatel (SYTS).

Poursuivant sa déclaration, elle précise : « Les coupures d’Internet sont une violation des droits de l’Homme, une violation des droits de réunir en ligne, une violation de la liberté d’expression, une violation du droit à l’information, et une violation des droits économiques. Du 02 juin 2023 au 13 février 2024, le Ministre Moussa Bocar Thiam a opéré 13 jours de coupures d’internet mobile. Sois en moyenne l’équivalent d’une journée et demie de coupure internet tous les mois, depuis juin 2023. Considéré autrement aussi, c’est un demi-mois de coupure d’internet mobile. Les pertes économiques sont colossales pour les opérateurs de télécommunications, 3 milliards de francs CFA, sans compter les préjudices socio-économiques des millions de clients. Sur le mobile money, 12 millions de Sénégalais vivront des perturbations pour faire des transferts d’argent, payer des rechargements SENELEC utiliser les GAB…. Ce sont tous les secteurs d’activités confondus qui seront impactés ».

Par ailleurs, elle rappelle que les populations sénégalaises ont un droit à la communication, un droit à l’information... Ils ont promis de passer à une étape supérieure avant d’avertir : « désormais, nous ne faisons plus de restriction ni de coupure ». Décidons à partir d’aujourd’hui de lancer des actions de protestations pacifiques pour le moment, axées sur deux moyens de lutte : le port de brassards, les journées de débrayage ou de présence négative. Nous appelons l’Etat à rétablir la connexion via les données mobiles, et à mettre fin aux coupures intempestives de ce service. Nous sommes déterminés à mener ce combat jusqu’au bout », dit-elle.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Ndella Madior Diouf bientôt libre ?

Ndella Madior Diouf bientôt libre ?

Mysticisme ou superstition : le Président Diomaye change de fauteuil

Mysticisme ou superstition : le Président Diomaye change de fauteuil

Aliments dangereux pour bébé : un rapport épingle Nestlé

Aliments dangereux pour bébé : un rapport épingle Nestlé

Le gros loupé de Sadio Mané qui choque...

Le gros loupé de Sadio Mané qui choque...

Voici le petit geste qu'il faut faire après un rapport sexuel

Voici le petit geste qu'il faut faire après un rapport sexuel

L'oncle de Joe Biden mangé par des cannibales

L'oncle de Joe Biden mangé par des cannibales

Tabaski 2024 : le PM Ousmane Sonko facilite l'approvisionnement en moutons

Tabaski 2024 : le PM Ousmane Sonko facilite l'approvisionnement en moutons

Canicule au Sahel : le Mali en danger

Canicule au Sahel : le Mali en danger

Mbour : pour fêter la Korité avec sa famille, un homme vole 5 sacs d'oignons

Mbour : pour fêter la Korité avec sa famille, un homme vole 5 sacs d'oignons

ADVERTISEMENT