La BAD alloue 134 milliards FCFA au Sénégal

La Banque africaine de développement et le gouvernement sénégalais ont signé, hier, 205,66 millions d’euros, soit 134,89 milliards FCFA d’accords de prêt, pour développer l’élevage et construire une nouvelle autoroute.

La BAD alloue 134 milliards FCFA au Sénégal

Le responsable du bureau pays du Groupe de la Banque africaine de développement au Sénégal Mohamed Chérif et la ministre sénégalaise de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Oulimata Sarr, ont signé, le 7 février 2023 à Dakar, deux accords de prêt d’un montant total de 205,66 millions d’euros, soit 134,89 milliards de francs CFA, destinés à des projets de développement de l'élevage et à la construction d’une autoroute.

Le premier accord porte sur un prêt de la Banque africaine de développement d’un montant de 39,3 millions d’euros, soit 25,77 milliards de francs CFA, alloué à la mise en œuvre du Programme national de développement intégré de l'élevage au Sénégal - Phase 1.

Selon le ministre sénégalais de l’Élevage et des Productions animales, M. Aly Saleh Diop, le Programme national de développement intégré de l'élevage au Sénégal contribuera largement à la souveraineté alimentaire du Sénégal, en misant sur une hausse durable de la productivité et des productions animale et laitière.

Ce projet, d’une durée de cinq ans (2023-2028), a pour objectif de contribuer à accroître durablement la compétitivité et les opportunités d’emplois des jeunes et des femmes dans les chaînes de valeur animales. Ce projet vise plus spécifiquement à accroître durablement la productivité et les productions animales, améliorer la transformation et la commercialisation des produits animaux, ainsi que la professionnalisation des acteurs du secteur de l’élevage. Il est en parfaite cohérence avec le Document de stratégie pays pour la période 2021-2025 de la banque pour le Sénégal.

Le programme, dont les interventions prendront en compte les chaînes de valeur lait, viande, volaille et miel, sera mis en œuvre dans les régions de Dakar, Diourbel, Fatick, Kaolack et Thiès à l’ouest, Kaffrine au centre, Louga au nord, et Kolda, Sédhiou et Ziguinchor au sud du pays. Il profitera directement à 32 000 acteurs de ces chaînes de valeur, dont 16 000 femmes et jeunes, et indirectement à 950 000 personnes environ, dont 51 % de femmes et va générer 18 000 opportunités d’emplois, dont 10 800 pour les femmes.

ADVERTISEMENT

Le deuxième accord, d’un montant total de 166,36 millions d’euros, soit 109,115 milliards de francs CFA, se compose d’un prêt de 119,69 millions d’euros de la Banque africaine de développement et d’un prêt de 46,67 millions d’euros de African Growing Together Fund (AGTF), un fonds cofinancé par la Banque populaire de Chine et la Banque africaine de développement. Il est destiné à financer le Projet de construction de l’autoroute Dakar-Tivaouane-Saint-Louis.

Ce projet améliorera le niveau de service et de sécurité des liaisons routières entre Dakar et Saint‑Louis, ainsi que l’accessibilité et les conditions de vie des populations dans sa zone d’influence directe. Avec 150 kilomètres de plage entre Dakar et Saint-Louis, l’autoroute donnera une impulsion au développement du tourisme et favorisera l’émergence de nouveaux pôles urbains, comme ceux du lac Rose et de Lompoul et des nombreux sites touristiques autour de la ville de Saint-Louis. Il contribuera également à la valorisation des ressources pétrolières et gazières disponibles dans la zone du projet et au développement des échanges commerciaux entre le Sénégal, l’Afrique du Nord et les pays de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

« Ces financements témoignent, une fois de plus, du dynamisme de la collaboration entre la Banque africaine de développement et le Sénégal, mais également de l’engagement de notre institution à accompagner les efforts de développement mis en place par le gouvernement et traduit à travers le Plan Sénégal Émergent », a déclaré M. Chérif lors de la cérémonie de signature.

La ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Mme Oulimata Sarr, a tenu à rendre hommage aux « relations exemplaires de coopération entre le Groupe de la Banque africaine de développement et le Sénégal », et s’est félicitée de « la convergence de vues entre le président du Sénégal, Macky Sall et le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, sur les questions majeures de développement économique et social du Sénégal ».

Le secrétaire général de l’Agence des travaux et de gestion des routes, M. Mamadou Ndao, qui représentait le ministère sénégalais des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, a salué le professionnalisme et l’efficacité des experts du Groupe de la Banque et des institutions sénégalaises. Il a promis une exécution diligente du projet, qui aura des retombées significatives pour le Sénégal et ses partenaires régionaux.

Le Groupe de la Banque africaine de développement intervient au Sénégal depuis 1972. Le 31 décembre 2022, le portefeuille actif du Groupe de la Banque au Sénégal portait sur 31 opérations, pour un engagement total de 2,28 milliards d’euros ( 1 500 milliards de francs CFA). Il couvre les secteurs de l’agriculture et du développement rural, des télécommunications, de l’eau et de l’assainissement, de l’énergie, des finances, de l’industrie, du social et des transports, outre des projets multisectoriels.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison

"Barth' et Bougane veulent voir Sonko mourir en prison"

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Représentativité syndicale : Samba Sy refuse d’exécuter la décision de la Cour suprême

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

Présidentielle après le 2 avril : l'UE met en garde Macky Sall

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

La raison surprenante qui nous oblige à faire pipi toutes les nuits

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Trafic aérien : les chiffres de l'OACI

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Agression de Maimouna Ndour Faye : ce que dit l'enquête

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Pourquoi l’amnistie ne concerne pas l'affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

Affaire Ngagne D. Touré : le parquet ordonne l'arrestation de 3 greffiers

ADVERTISEMENT