Le Secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) liste les difficultés auxquelles le secteur du tourisme est confronté depuis l’arrivée de la Covid-19. Selon Mody GUIRO, c’est un désastre économique.

« Les sociétés intervenant dans le tourisme comme les transports, rien ne marche plus. Les touristes n’arrivent pas. C’est 1500 entreprises touristiques qui sont en crise aujourd’hui, (…) Les hôtels sont fermés, nous vivons une situation désastreuse. Les pertes dans le secteur sont estimées à 300 milliards de F Cfa à cause de la pandémie. Pendant ce mois, les entreprises ont fonctionné avec zéro chiffre d’affaire. Cette crise est venue à un moment très délicat. Ce qui a complètement désarticulé les marchés internationaux », indique le patron de la CNTS.

C’était lors d’une réunion qui a regroupé à Dakar tous les acteurs de ce secteur (les professionnels du tourisme, hôtellerie, restauration, guides touristiques, agences de voyage…) qui ont évalué les dégâts.

Ce constat fait, Mody GUIRO invite tous les acteurs ainsi que le gouvernement du Sénégal à dégager des pistes de solutions pour redresser le Tourisme. « L’industrie touristique à une importance capitale dans notre économie », car, souligne-t-il, non seulement elle crée des « emplois directs, mais aussi des emplois indirects si nous analysons toute la chaine de valeur, les chaines d’approvisionnement ».

Ainsi, estime le syndicaliste, il est indispensable « de faire preuve d’initiative et de courage pour essayer de préserver au mieux ces emplois ».