Recettes fiscales : la DGID a collecté 2 206 milliards FCFA en 2023

Les recettes de la Direction générale des impôts et des domaines (DGID) s'établissent à 2 206 milliards FCFA en 2023.

Impots et Domaine

Il s'agit d'une progression de 141,2 milliards en valeur absolue, soit 7% en valeur relative comparée à 2022. Ces informations sont livrées par la direction du recouvrement de la DGID, en marge du lancement de l'année budgétaire 2024.

Selon la directrice générale Yama Kouyaté Diaby, plusieurs facteurs sont à l'origine de ces performances. L'une d'elles est le taux de croissance de 4,7% en 2022 qui a permis d'avoir au niveau de la ligne impôts sur les Sociétés un glissement positif de 56,9 milliards FCFA par rapport à 2022, soit une progression de 19.2%.

L'un des autres facteurs est le taux de conformité bancaire aux taxes sur biens et services, qui a atteint 97% et qui s'est traduit par une augmentation des recettes sur cette ligne de 5,7% en valeur relative. " Si nous prenons même certaines lignes d'impôt comme la taxe d'usage de la route, la taxe sur les activités financières, la taxe spécifique sur les produits pétroliers, nous avons des taux de conformité de 100%. Ce sont des entreprises qui sont logées à la direction des grandes entreprises ", a souligné la directrice du recouvrement de la DGID.

Parmi les facteurs de performances, Yama Kouyaté Diaby a mis en avant le recouvrement de 188 milliards FCFA sur les titres de perception qui sont émis.

Des innovations dans la gestion budgétaire en 2025

En 2025, des innovations seront apportées dans la gestion budgétaire selon le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Bâ. À l'en croire, des outils de gestion budgétaire seront utilisés pour la première fois dans les ambassades et consulats du Sénégal, en vue d'une bonne utilisation des ressources qui leur sont destinées.

Selon lui, des ateliers sont prévus au cours de cette année, dans tous les ministères, en vue d'une bonne préparation de la loi de finances 2025. " Le mode d'exécution du budget sera revu, dans un souci de transparence et de rigueur budgétaire. Le gouvernement va tenter d'apporter plus de flexibilité et de prévisibilité dans l'exécution budgétaire ", a révélé l'argentier de l'Etat.

Toujours selon Mamadou Moustapha Bâ, des démarches ont été entreprises dans le but d'apporter plus de souplesse au contrôle et accélérer le rythme d'exécution des dépenses.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rumeurs de réconciliation entre Hiba Abouk et Achraf Hakimi

Rumeurs de réconciliation entre Hiba Abouk et Achraf Hakimi

Ce symptôme du rhume des foins peut cacher un Covid

Ce symptôme du rhume des foins peut cacher un Covid

Mbour : le taximan, son client et la monnaie

Mbour : le taximan, son client et la monnaie

Chelsea : Nicolas Jackson au cœur d’un scandale

Chelsea : Nicolas Jackson au cœur d’un scandale

Clap de fin à l'OM, Aubameyang officialise son départ

Clap de fin à l'OM, Aubameyang officialise son départ

Chute mortelle de l'étudiante tchadienne enceinte : son petit ami libanais arrêté

Chute mortelle de l'étudiante tchadienne enceinte : son petit ami libanais arrêté

UCAD : concert de casseroles pour protester contre... (Vidéo)

UCAD : concert de casseroles pour protester contre... (Vidéo)

Nouvelle saisie de cocaïne à l’AIBD : une Française arrêtée

Nouvelle saisie de cocaïne à l’AIBD : une Française arrêtée

Plus de détails dans l’affaire du soldat guinéen arrêté à Dakar

Plus de détails dans l’affaire du soldat guinéen arrêté à Dakar