Relance de l’industrie pharmaceutique : Le Sénégal reçoit 16 milliards FCFA

L’Agence française de développement a signé, hier, une convention de financement avec l’Etat du Sénégal, d’un montant de 25 millions d’euros, soit plus de 16,4 milliards Fcfa, sous forme de prêt, pour le programme d’appui à la relance du secteur de l’industrie pharmaceutique.

Pharmacist to charge consultation fee

La cérémonie de signature a eu lieu hier en présence de Monsieur Amadou Hott, ministre de l’Economie, de la Coopération et du Plan et de Philippe Lalliot, ambassadeur de France au Sénégal et de Monsieur Alexandre Pointier, directeur de l’AFD à Dakar.

Selon Hott, la pandémie de COVID-19 a mis en lumière la grande disparité des capacités de production de produits de santé (dont les vaccins) dans le monde, affectant le continent africain dans sa capacité à assurer sa sécurité sanitaire. Dans ce contexte, la France et l’Europe œuvrent conjointement, pour renforcer la souveraineté vaccinale de l'Afrique et le renforcement des capacités de production sur le continent africain a été définie comme une priorité de haut niveau.

Avec ce programme ambitieux de relance de l’industrie pharmaceutique en général, et à travers MADIBA en particulier, le Sénégal est fier de faire partie des pays qui devront servir de hub dans la production de vaccins en Afrique, s’est-il réjoui.

Avant d’ajouter : « cet appui servira, principalement, à financer le projet MADIBA, pilier majeur de la stratégie de relance de l’industrie pharmaceutique. »

Il rappelle que le Sénégal dispose, à présent, d’une feuille de route claire pour la structuration du secteur sanitaire et pharmaceutique. Le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour mettre en œuvre les réformes nécessaires dans ce domaine.

« Les instructions ont été données dans ce sens par Monsieur le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, pour mobiliser les ressources financières, matérielles et humaines nécessaires, notamment pour la mise en place de l’Autorité de régulation pharmaceutique qui constituera la pièce centrale des réformes engagées. »

« L’AFD entend accompagner activement l’Etat du Sénégal, aux côtés de l’ensemble de ses partenaires techniques et financiers, dans le domaine de la production de vaccins et de produits pharmaceutiques. L’accent est mis sur le plan de relance de l’industrie pharmaceutique et en particulier, le projet emblématique de plateforme régionale de production de vaccins porté par la FIPD», explique Alexandre Pointier, directeur de l’AFD à Dakar.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Bayern : les chiffres du transfert de Sadio Mané dévoilés

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sécurité: l'armée dotée de nouveaux équipements

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Sénégal : Six tonnes de chanvre, de la cocaïne et de l'héroïne incinérés

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Un président victime de ses amis [Opinion du Contributeur]

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Start-up en Afrique francophone : le Sénégal en tête

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Sénégalais tués à Mellila : l'Etat du Sénégal dément

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Non, il n'y a pas 345 divorces par jour au Sénégal

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports

Justice: Comparution de Mame Diarra Fam, Déthié Fall et Ahmed Aidara après les reports

Les terribles confidences de Diam's sur son passage en hôpital psychiatrique

Les terribles confidences de Diam's sur son passage en hôpital psychiatrique