Solde commercial, exportations : les chiffres de la DPEE

La Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) a publié hier vendredi 6 octobre 2023 son point mensuel de conjoncture.

Port de Dakar

Balance commerciale : un déficit de 351 milliards FCFA

Durant le mois d’août 2023, la balance commerciale du Sénégal a enregistré un déficit de 351,2 milliards, soit une dégradation de 88,9 milliards par rapport au mois précédent. Cette situation dénote une baisse des exportations (-27,6 milliards) conjuguée à une hausse des importations (+69,6 milliards). Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations a reculé de 9,9 points de pourcentage sur la période pour s’établir à 41,2%.

Les exportations de biens sont évaluées à 246,5 milliards au mois d’août 2023 contre 274,1 milliards un mois auparavant, soit un repli de 10,1% (-27,6 milliards). Ce recul s’explique, principalement, par la diminution des ventes de produits pétroliers (-24,2 milliards) et d’acide phosphorique (-11,0 milliards). Toutefois, cette baisse des expéditions de biens a été atténuée par la hausse des expéditions d’or brut (+9,4 milliards) et de produits halieutiques (+2,6 milliards).

Les exportations ont chuté

En glissement annuel, les exportations de biens ont connu un recul de 25,2% (-82,9 milliards), sous l’effet de la contraction des ventes d’acide phosphorique (-37,3 milliards), de produits pétroliers (-26,7 milliards), d’or brut (-7,8 milliards) et de zircon (-4,4 milliards). Par ailleurs, les ventes de titane et de produits halieutiques ont augmenté, respectivement, de 4,8 milliards et de 3,3 milliards.

ADVERTISEMENT

Au niveau de la zone UEMOA, durant le mois sous-revu, les exportations de biens du Sénégal sont évaluées à 75,8 milliards contre 94,2 milliards le mois précédent, soit une baisse de 19,5% (-18,4 milliards). Elles ont représenté 30,8% de la valeur totale des exportations de marchandises contre 34,4% au mois de juillet 2023.

La part des produits acheminés vers le Mali, principale destination des exportations du Sénégal dans la zone, s’est réduite de 3,7 points de pourcentage, entre juillet et août 2023, passant de 80,2% à 76,5%. Les produits pétroliers ont représenté 57,0% des exportations vers le Mali, soit un repli de 13,1 points de pourcentage.

En glissement annuel, les importations de biens ont progressé de 8,3% (+52,2 milliards) pour se stabiliser à 679,2 milliards. Cette hausse est dominée, particulièrement, par l’accroissement des achats d’huiles brutes de pétrole (+51,9 milliards), de « véhicules, matériels de transport et pièces détachées automobiles » (+51,7 milliards), de « machines, appareils et moteurs » (+13,6 milliards), de maïs (+9,3 milliards) et d’huiles et graisses animales et végétales (+4,4 milliards).

Les importations de biens ont progressé de 8,3%

Cependant, cette hausse des importations de biens a été amoindrie par le repli des achats d’autres produits pétroliers (-15,4 milliards) et de riz (-9,1 milliards). Au niveau de la zone UEMOA, les importations de biens sur la période sont estimées à 4,7 milliards contre 4,8 milliards le mois précédent, soit un repli de 1,1%.

Elles représentent 0,7% de la valeur totale des importations, soit un recul de 0,1 point de pourcentage par rapport au mois de juillet 2023. La Côte d’Ivoire reste le principal fournisseur du Sénégal dans la zone, avec une part de 80,2% contre 90,9% le mois précédent. Les principaux produits importés de ce pays partenaire sont les « fruits et légumes comestibles » (16,9%), les autres produits sucrés (7,0%), les autres ouvrages en métaux communs (4,2%), les matières plastiques artificielles (4,0%), les « machines et appareils pour autres industries » (3,5%) et les produits des industries parachimiques (3,0%).

S’agissant des importations de biens du mois d’août 2023, elles sont évaluées à 679,2 milliards, soit une hausse de 11,4% (+69,6 milliards). Cette situation reflète, essentiellement, la hausse des achats d’huiles brutes de pétrole (+51,9 milliards), de « machines, appareils et moteurs » (+20,4 milliards), d’autres produits pétroliers (+11,2 milliards), de « fruits et légumes comestibles » (+5,1 milliards), de maïs (+4,5 milliards) et d’huiles et graisses animales et végétales (+2,3 milliards)

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Présidentielle/Dilatoire de Macky Sall pour fixer une date : voici la raison !

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

ADVERTISEMENT