Une nouvelle condamnation contre Wari de Kabirou Mbodje

Wari est condamné à payer 69 millions à Canal plus.

Kabirou Mbodj PDG de Wari

Pour Kabirou Mbodje, cela commence à ressembler à une longue descente aux enfers. L’homme d’affaires sénégalais est de nouveau sous le feu des projecteurs judiciaires.

Sa société Wari fait l'objet d'une nouvelle condamnation. Le tribunal du Commerce l'a condamné à payer la somme de 67 millions FCFA à la chaine de télévision Canal Plus. Ce n'est pas tout. Wari est sommé également de payer la somme de 2 millions FCFA à titre de dommages et intérêts.

Rappelons, il y a quelques mois, Kabirou Mbodje est accusé de quatre viols dont trois lors d’une même soirée. Les viols, selon le média français Le Parisien ont eu lieu le soir du 6 octobre dernier. Il rapporte que le PDG se trouvait, en tête-à-tête, dans un restaurant de la place des Vosges à Paris (IVe) avec sa compagne. Une ravissante Russe de 24 ans rencontrée quelques mois plus tôt, dit-on. Alors qu’ils terminaient de dîner, les deux tourtereaux ont été rejoints par un ami, présenté comme ‘’un homme d’affaires se disant millionnaire’’.

Ce dernier était accompagné de deux femmes. Puis, rapporte le média, une troisième amie les a rejoints. ‘’Ils seront six à danser sur la piste d’un autre restaurant de la place des Vosges. À 2 h, l’établissement ferme, mais les fêtards n’ont pas envie de se quitter’’.

Ainsi, les déboires judiciaires se poursuivent pour l’homme d’affaires sénégalais. Il y a moins d’un an, il a été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme, par la Chambre correctionnelle du tribunal de Dakar, pour abus de biens sociaux. Il a aussi été condamné à allouer à ses ex-associés Seyni Camara, Malick Fall et Cheikh Tagué la somme de 5 milliards de francs CFA.

ADVERTISEMENT

Redressement judiciaire à Paris

Au même moment où il était condamné à Dakar, Kabirou Mbodje était en redressement judiciaire à Paris, à cause d’une plainte déposée par le directeur général de la société Wari Pay, Nicolas Lesange. Selon ‘’Confidentiel Afrique’’, un dépôt-bilan de la société que Lesange a déposé auprès du tribunal de commerce parisien est à l’origine de ce contentieux qui oppose les deux hommes.

Selon la même source, la société rachetée en 2019, affichait un total-bilan de 6 millions 042 300 d’euros et avait diminué de 43,40 %, entre 2013 et 2014. Une situation conflictuelle qui oppose Nicolas Lesange au PCA de la société Kabirou Mbodje. Ce dernier, selon le média, ne voulait pas que l’affaire atterrisse devant le tribunal.

Condamné à verser 1,5 milliard à Tap Tap Send

Deux plus tôt, le même homme d’affaires a écopé d’une peine de six mois assortis du sursis, par le juge correctionnel. Kabirou Mbodje venait d’être reconnu coupable du délit d’abus de confiance portant sur un milliard 900 millions F CFA, au préjudice de la société Tap Tap Send.

Ainsi, en plus de l’amende de 500 mille francs CFA qu’il devait payer, il avait été condamné à verser à la partie civile un milliard 500 millions de francs CFA en guise de dommages et intérêts.

À l’origine, les deux sociétés avaient signé un contrat de partenariat à travers lequel Tap Tap Send permettait à ses clients expéditeurs d’envoyer des fonds aux clients bénéficiaires via les services financiers de Wari. De ce fait, Tap Tap Send avait accepté de mettre entre les mains de son partenaire un montant de préfinancement de ses opérations, dans un compte déterminé.

En outre, le contrat stipulait qu’à la demande de Tap Tap Send, Wari devait retourner, dans un délai d’un mois, tout montant en préfinancement non-décaissé, dans un compte bancaire choisi par Tap Tap Send. Dans le contrat, il était également mentionné qu’en cas de suspension ou de résiliation du contrat pour quelque raison que ce soit, Wari restituera immédiatement à Tap Tap Send tous les fonds qu’elle détient en son nom et qui n’ont pas été versés aux bénéficiaires.

Ainsi, le 18 décembre 2020, la requérante a demandé à Wari de lui retourner la somme d’un milliard 900 mille francs CFA, correspondant à une partie du solde du dépôt du montant en préfinancement. Mais Wari n’a pas procédé au remboursement.

Le Collectif des prestataires de Wari lui réclame 2 milliards F CFA

Il faut souligner que Wari n’est plus actif au Sénégal et ses points de vente ont été fermés. Mais une procédure judiciaire est en cours, puisque le Collectif des prestataires de Wari a déposé une plainte contre Kabirou Mbodji. Au nombre de 2 800, ils réclament la somme de 2 milliards de francs CFA à l’homme d’affaires franco-sénégalais. Ils reprochent au groupe Wari d’avoir violé les conditions établies avec les prestataires qui disent clairement, en leurs articles 16 et 20, que le compte de tout prestataire doit être récupérable à tout moment.

Or, en tant que prestataires, ils utilisaient leurs propres moyens financiers et Wari prélevait ensuite des commissions qu’il retenait à la source. ‘’Donc, tout ce qui restait au niveau de nos comptes nous appartient. Malheureusement, aujourd’hui, on rencontre des difficultés pour récupérer cet argent-là. Encore une autre violation par rapport aux conditions que Wari avait fixées’’, renseigne-t-il.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

5 aliments qui détruisent et aident le foie

5 aliments qui détruisent et aident le foie

Les prévisions de la Météo dans les prochaines 24 heures

Les prévisions de la Météo dans les prochaines 24 heures

Après Kroos, un cadre de la Mannschaft prend sa retraite internationale

Après Kroos, un cadre de la Mannschaft prend sa retraite internationale

Cameroun : 172 établissements secondaires fermés

Cameroun : 172 établissements secondaires fermés

Ouagou Niayes : un cartel de narcotrafiquants démantelé

Ouagou Niayes : un cartel de narcotrafiquants démantelé

Après sa victoire sur Tapha Tine, voilà ce que va gagner Balla Gaye

Après sa victoire sur Tapha Tine, voilà ce que va gagner Balla Gaye

Maroc : un influenceur sénégalais se fait expulser par un ex-ministre et sa copine...

Maroc : un influenceur sénégalais se fait expulser par un ex-ministre et sa copine...

Nouvelles inquiétantes sur l'économie sénégalaise

Nouvelles inquiétantes sur l'économie sénégalaise

Altercation au parlement entre les députés sénégalais Guy Sagna et ivoirienne Adjaratou Traoré

Altercation au parlement entre les députés sénégalais Guy Sagna et ivoirienne Adjaratou Traoré

ADVERTISEMENT