Le fils de Ahmet Amar serait mort d'une overdose

Baidy Amar, fils du défunt homme d'affaires Ameth Amar, a été retrouvé mort, ce dimanche 25 février 2024, dans un appartement situé au Plateau.

baidy amar

Baidy Amar, fils du défunt Ahmet Amar a été retrouvé mort dans un appartement situé à Dakar Plateau. Quid des circonstances de sa mort ? D'après l'enquête ouverte par la Sûreté urbaine et le Commissariat du Plateau, la dépouille ne présente aucun signe de violences.

Des traces de cocaïne ont été retrouvées sur les lieux du drame où se tenait une soirée arrosée la nuit précédente. Ce qui présage que le défunt est mort d'une overdose. D'après Libération, des amis de la victime, présents sur place, ont été placés en garde à vue au commissariat du Plateau. Baidy Amar est très connu du milieu de la jet-set sénégalaise.

Rappelons qu'un autre fils de Ahmet Amar, Dame Amar a été arrêté, en avril 2020, suite à la mort « par overdose » de la jeune fille Hiba Thiam, dans un appartement aux Almadies, en plein couvre-feu en période de pandémie de Covid-19. Le fils du milliardaire feu Ameth Amar et ses 7 co-prévenus ont bénéficié d’une liberté provisoire.

La jeune Hiba Thiam, Directrice administrative et financière de la société ACT Afrique Group, est décédée dans la nuit du 3 au 4 avril 2020, dans un appartement luxueux sis sur la route de Ngor où elle participait à une fête avec une bande d’amis qui se sont enfuis quand elle a commencé à vomir du sang pendant la soirée, la laissant sur place avec la propriétaire des lieux.

ADVERTISEMENT

Dame Amar, sa copine Alya, Diadia Tall, Louty Ba, Amadou Niane, le surnommé « Nekh » et Fatima Rigal alias « Poupette », de même qu’un agent de Police accusé d’avoir conduit deux des participants à ladite soirée, ont été arrêtés par la gendarmerie de Ngor avant que l’enquête ne soit transmise à la Brigade de recherches de Dakar.

Ils ont été condamné à six mois de prison ferme pour détention de drogue et non-assistance à une personne en danger.

Dame Amar a été aussi arrêté à Dubaï pour abus de confiance et escroquerie par un couple dubaïote.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT