ADVERTISEMENT

16 janvier 2005-16 janvier 2023 : 18 ans que nous quittait Ndongo Lô

Il y a maintenant 18 ans que le monde la musique sénégalaise a perdu un artiste talentueux, une météorite de la musique. Ce 16 janvier marque le rappel à Dieu du chanteur Ndongo Lô décédé à la fleur de l'âge.

Un portrait de Ndongo Lô

Il restera à jamais graver dans le cœur des sénégalais surtout des mélomanes. Dans sa courte existence, le chanteur Ndongo a marqué son empreinte dans la musique sénégalaise. Sa belle voix, et ses chansons pleines d'enseignement ont bercé la génération des années 2000.

ADVERTISEMENT

Né le 15 janvier 1975, Ndongo Niang à l'état civil a été arraché à notre affection à l'âge de 29 ans en pleine gloire de sa carrière musicale. Très passionné par la musique, il a fait face à d'énormes difficultés durant son parcours. Son père Mbagnick Niang qui était polygame, refusait qu'il intègre le monde de la musique et exigeait qu'il apprenne la menuiserie métallique.

Il a donc été obligé de vivre sa passion en cachette. Il s'éclipsait les soirs pour chanter dans les cérémonie de lutte (Lamb), dan les Kassak ( cérémonie des circoncis) et les simbs (cérémonie de faux lions). Et le peu d'argent qu'il gagnait, il le partageait avec sa maman Mariétou Fall dont il ne cessait de tarir d'éloges.

Ndongo Lô avait un timbre vocal très spécial, sa voix était imposante et donner des frissons. Son talent était incontestable. Dans ses chansons, il interpellait la société sur la morale, l'entraide, la paix dans les ménages et l'obstination des hommes.

Il était un fervent mouride et disciple de Serigne Fallou. D'ailleurs, on l'avait même surnommé Ndongo Lô mou Serigne Fallou. Il adorait faire les louanges de son marabout Serigne Fallou Mbacké, fils du fondateur du mouridisme.

En 2000, sa carrière a connu un succès phénoménal. Ndongo Lô était le chanteur du moment et il faisait des ravages dans les boîtes sénégalaises. Ses 3 albums "Ndortel", "Tarkhiss" et "Aduna" ont connu un succès foudroyant.

En 2005, alors qu'il donnait un concert à Yengoulène une boîte de nuit sénégalaise, il s'est écroulé suite à une malaise. Quelques jours après, il a rendu l'âme. Un décès brusque qui a plongé tout le pays dans la tristesse et la consternation.

Fans, amis, proches, musiciens et disciples mourides l'avaient accompagné jusqu'à sa dernière demeure à Touba où il a été enterré.

Aujourd'hui encore, le Sénégal pleure son digne fils. Et même si Ndongo ne vit plus, son parcours et son nom resteront à jamais graver sur les anales de la musique sénégalaise.

Qu'Allah lui renouvelle sa miséricorde !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

 Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Le journaliste Mamadou Mansour Diop démissionne du groupe Dmédia

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Séisme en Turquie et en Syrie : le bilan passe à plus de 5000 morts

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Le 'bongoman' Am Ndao épouse deux femmes le même jour !

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Sénégal : Serigne Touba l'avait voulu ainsi…

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Gestion Fonds Covid : les détails de l’enquête de la DIC

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : Justice et perception… [Opinion du Contributeur]

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Sa chanson 'Koubakh La' détournée : Omar, le cœur en Peine

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

Burkina : 15 pèlerins nigérians en partance pour Médina Baye tués

Famille sénégalaise tuée à Denver : un suspect condamné

Famille sénégalaise tuée à Denver : un suspect condamné

ADVERTISEMENT