Peau grasse : Quelques astuces pour un traitement naturel

Bienvenue dans l'histoire sans fin des peaux grasses.

visage-femme-noire-soinsdebene-710x434-1

Le front qui brille avant midi, le stock de lingettes absorbantes au fond du sac à main, le make-up qui ne tient pas plus de 2 heures… Vous connaissez (et vous désespérez).

Pas de panique, il existe des solutions pour rééquilibrer votre peau grasse et vous redonnez le sourire. Car oui, on peut avoir une belle peau, même si elle est mixte ou grasse.

Enlevez-vous cependant de la tête l'idée de changer votre type de peau. Car qu’on se le dise, le type de peau c'est comme le type de cheveux, il ne change pas. Si vous avez les cheveux lisses, bouclez-les tant que vous voulez, ils repousseront toujours lisses. C'est pareil pour votre peau mixte ou grasse.

Ceci dit (et heureusement), il est tout à fait possible d'améliorer son état. Comment ? En la régulant. On vous explique tout ça.

Mais avant tout, il est important que vous compreniez votre peau. Un problème est toujours plus facile à résoudre lorsqu'on en a compris la cause n'est-ce pas ?

POURQUOI J’AI LA PEAU GRASSE ?

Qui dit peau grasse, dit surproduction de sébum. Les glandes sébacées s’affolent et sécrètent du sébum plus qu’il n’en faut. On se retrouve alors luisante tel un pavé après la pluie.

Comme si briller de mille feux ne suffisait pas, cet excès de sébum bouche aussi les pores, étouffe la peau et engendre par conséquent son lot d’imperfections.

On appelle (dans le désordre) :

les pores dilatés (ils s’élargissent pour laisser sortir le sébum)

les points noirs (pores dans lesquels des cellules mortes s’oxydent)

les boutons (inflammations des pores)…

On vous entend d’ici : « Saleté de sébum, j’exige l’arrêt de la production ! »

Oui, mais pas si vite. Le sébum est essentiel dans le bon fonctionnement de la peau. Il la protège et la maintient hydratée en retenant l’eau. Autant dire que sans lui, on se sentirait rapidement défraichie.

Ce qu'on veut donc, c'est réguler notre usine à sébum (pas de chômage, et surtout pas d'heures sup).

Maintenant que nous avons assimilé la théorie, en pratique, on fait quoi ?

QUELS SOINS COSMÉTIQUES UTILISER POUR PRENDRE SOIN D’UNE PEAU MIXTE OU GRASSE ?

  • LE NETTOYAGE

Vous aimez probablement utiliser des mousses ou gels nettoyants car ils vous donnent l’impression d’avoir la peau propre et nette.

Attention à ce genre de produits moussants qui sont souvent remplis d’agents sulfatés. "Et alors ?", nous direz-vous.

Et bien, ces composants hyper agressifs assèchent (voire décapent) la peau en éliminant ses lipides essentiels. Le film hydrolipidique est alors altéré et votre peau n'est d’une part plus capable de retenir l’eau, et d’autre part, elle sort les armes pour se défendre.

"Quelles armes ?" On vous le donne en mille : la production de sébum.

Bienvenue dans l'histoire sans fin des peaux grasses.

Pour résumer (et pour celles qui n'ont pas suivi au fond) : au plus on assèche la peau, au plus elle produit du sébum.

Donc on fuit ces nettoyants !

Pour savoir comment les reconnaitre, rendez-vous sur notre article zoom sur les ingrédients cosmétiques à éviter (et pourquoi).

On favorise donc les nettoyants visage à base d’actifs végétaux et de tensio-actifs doux. Leurs propriétés absorbantes et purifiantes vont nettoyer la peau en douceur sans la malmener.

Certains, comme le nettoyant Juliet d'Antipodes ont également une action exfoliante douce qui permet de conserver un grain de peau lisse et lumineux.

Si vous préférez la douceur d'un lait, évitez les laits conventionnels, souvent à base d’huiles minérales (comédogènes) et de conservateurs chimiques (irritants).

Préférez-leur les laits formulés à base d’huiles végétales ou de beurres végétaux qui apporteront hydratation et souplesse à votre peau.

Fuyez également les disques démaquillants en coton jetables qui nécessitent énormément d’eau pour leur production et sont souvent traités au chlore (irritants). Optez plutôt pour des lingettes lavables, beaucoup plus douces et écologiques.

  • LES SOINS

Oubliez les crèmes hydratantes conventionnelles qui n’ont d’hydratant que le nom. Bourrées d’huiles minérales (dérivées de pétrole) et autres silicones, elles déposent un film imperméable sur votre peau sans aucune action hydratante.

Si l’effet peau de pêche peut faire illusion, votre peau n’en tire aucun bénéfice. Que du contraire, elle s’en trouve étouffée et se venge à coups d’imperfections.

On préfère donc les crèmes hydratantes naturelles avec un effet matifiant.

Contrairement aux idées reçues, pour que la peau régule sa production de sébum (donc pour qu’elle comprenne qu’elle ne doit pas en produire davantage), il faut lui apporter des corps gras. Si si.

Mais pas n’importe lesquels !

On les sélectionne en fonction de leur capacité à matifier et réguler la peau.

On opte donc pour des soins à base d’huiles non-comédogènes (argan, baobab, avocat, tournesol, chanvre…) et/ou sébo-régulatrices (jojoba, pépins de raisin, noisette…).

Si en plus ils contiennent des actifs anti-inflammatoires et cicatrisants (miel, arbre à thé…), on a tout gagné ! La championne dans le domaine ? La crème Antipodes au Miel de Manuka.

  • LE PETIT CONSEIL EN PLUS 

Évitez les gommages à grains. Trop agressifs, ils vont créer des micro lésions qui vont s’inflammer et…. Vous connaissez maintenant la suite !

Privilégiez les exfoliants enzymatiques (à base d’acides de fruits) qui vont grignoter les cellules mortes tout en douceur et laisser place à une peau nette. Votre épiderme sera alors dans les starting blocks, prêt à assimiler au mieux les actifs que vous appliquerez et à décupler leurs effets.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn