Cancer de la prostate, une maladie qui prend de l'ampleur au Sénégal

Au Sénégal, plus de 800 cas de cancer de la prostate sont enregistrés chaque année dont 550 décès notés. Selon la présidente de la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca), Dr Fatma Gueunoun, seulement 330 malades sont pris en charge.

medecin-generaliste-donnant-conseils-assurance-maladie-homme-malade-dans-salle-attente-hopital-parla

Les cancers masculins sont en train de faire des ravages au Sénégal au même titre que ceux qui touchent les femmes. Au même titre que les cancers féminins, les cancers masculins sont en train de faire des ravages au Sénégal. D'après les statistiques avancées, hier, par la présidente de la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca), Dr Fatma Gueunoun, plusieurs cas sont détectés chaque année au Sénégal. Poursuivant, Dr Gueunoun ajoute que cette pathologie tue énormément.

« Nous nous retrouvons chaque année avec environ 880 cas de cancer de la prostate dont 550 décès. Et seulement 330 patients parmi ceux atteints du cancer sont pris en charge au niveau de la Lisca », a expliqué Dr Fatma Gueunoun. D’où l’organisation, hier, d’une randonnée pédestre pour sensibiliser la population. Elle affirme que la Lisca a toujours accompagné les hommes dans ce combat et dénonce le manque de communication sur ce genre de cancer.

Pour prévenir cette maladie, la présidente de la Lisca soutient qu'il faut impérativement faire focus sur l'alimentation. Manger moins gras, moins de viande rouge, moins de graisse animale et manger beaucoup de fruits rouges, de légumes, des tomates et les choux pourraient aider à lutter contre cette maladie dévastatrice . Pour ce qui est des hommes qui s’activent le plus dans les métiers où on utilise des pesticides, il est fortement conseillé de boire du thé vert. Le dépistage à partir de 45 ans est aussi conseillé chez les hommes.

D'après le Pr Madina Ndoye, première femme urologue au Sénégal, il est très difficile de donner actuellement le taux de prévalence. Mais, elle constate que c’est un cancer qui arrive dans les structures sanitaires à un stade très avancé. Selon la chirurgienne urologue, cette randonnée est le lieu de sensibiliser la population contre la maladie mais aussi contre les fake news. Pour terminer, elle invite les populations à venir se dépister pour minimiser les risques de contracter le cancer «un cancer de la prostate dépisté très tôt est guéri à moitié».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Série d’agressions : plus de 70 individus interpellés dont 26 femmes !

Série d’agressions : plus de 70 individus interpellés dont 26 femmes !

L'étudiant drogué menait la vie dure à sa maman

L'étudiant drogué menait la vie dure à sa maman

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Bambey : le corps en état de putréfaction d'une élève retrouvé dans un puits

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Guinée : début d'une grève générale illimitée, deux jeunes tués

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Ziguinchor : 9 détenus politiques libérés dont 5 mineurs

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Prison de Liberté 6: la vice-coordonnatrice de l’ex Pastef a subi un malaise

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Affaire de parfums volés : le lutteur Gris 2 déféré

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Grève générale, villes mortes : Aar Sunu Sénégal paralyse le pays, ce mardi

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

Baidy Amar était interné à cause de sa dépendance à la drogue

ADVERTISEMENT