Télétravail : cinq choses à ne pas faire sur son PC professionnel

À l’heure où le télétravail devient la norme en Belgique, pour les fonctions compatibles, il convient de préciser quelques règles d’usage à respecter avec son PC professionnel, rappelle le site spécialisé Glassdoor.

Photo-by-Iwaria-via-Iwaria

Les télétravailleurs utilisent généralement un ordinateur prêté par l’employeur et il n’est pas rare que ces employés à domicile l’utilisent également dans le cadre privé. Pourquoi investir dans un PC personnel si l’on en possède déjà un? Pour plusieurs raisons légitimes, rappelle Glassdoor. Le site spécialisé recommande d’éviter certains “réflexes” en priorité sur le PC de votre entreprise.

Il n’est pas simple de retenir par cœur tous ses mots de passe. Différentes stratégies s’opèrent donc: soit on utilise toujours le même, et c'est risqué, soit on en utilise plusieurs mais on les sauvegarde automatiquement par facilité: erreur! En effet, l’employeur peut se réserver un droit de regard et de contrôle sur les ordinateurs de l’entreprise et sur les activités de l’employé pour protéger ses intérêts: e-mails, messageries instantanées professionnelles, etc.

De plus en plus d’entreprises belges et françaises ont recours à des services de messageries instantanées internes pour garantir la communication entre collègues. La tentation est grande, cependant, d’utiliser ces également outils pour bavarder en “MP”. Attention, toutefois: il faut savoir que la plupart de ces logiciels professionnels stockent l’intégralité de vos échanges, publics ou privés. Bref, prenez garde à ce que dites ou... allez discuter sur d’autres plateformes.

ADVERTISEMENT

Même s'il est impossible, en cette période de reconfinement, d’aller travailler dans un café ou un espace public, il n’est pas inutile de rappeler cette règle: les réseaux publics sont généralement peu protégés et il convient donc d’éviter certaines opérations comme des virements bancaires ou d’autres tâches “secret défense”.

C’est si simple de créer un petit dossier sur le bureau de son PC pro et d’y déverser toute sa vie. Or, ce stockage de données personnelles peut s’avérer délicat dans plusieurs cas de figure: si vous êtes licencié du jour au lendemain ou si l’entreprise fait faillite, par exemple. En effet, vous n’aurez pas forcément le temps de sauvegarder ces données et vous ne saurez jamais ce que votre ex-employeur en fera.

De nombreux employés possèdent une seconde activité. Or, il est particulièrement risqué d’utiliser ses heures de bureau et son PC pro pour arrondir ses fins de mois. Comme mentionné plus haut, l’employeur conserve un droit de surveillance à distance et cette “trahison” pourrait vous coûter cher.

En outre, depuis que le télétravail connaît une croissance exponentielle, les employeurs adaptent leurs pratiques. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à recourir à des logiciels de surveillance à distance.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Massacre de Gaza : un militaire meurt après s’être immolé devant l’ambassade d’Israël

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Guy Marius Sagna se convertit à l'Islam et prend une niarel

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Election présidentielle : la date du 02 juin proposée !

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Arrestation de Gris2: sa petite sœur montre au créneau et descend Zeyna

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Néfertiti : portrait d'une grande reine ! (Découverte)

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Insolite: elle déshérite ses enfants et lègue 1 milliard CFA à ses animaux

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Mononucléose: la maladie du baiser des adolescents

Comment sauver Macky Sall !

Comment sauver Macky Sall !

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

Une pirogue transportant 154 candidats à l’émigration interceptée par la Marine nationale

ADVERTISEMENT