Sexualité: pourquoi je n'ai pas de plaisir ?

Il suffit de poser la question dans un moteur de recherche pour tomber sur des dizaines de forums où des internautes discutent du sujet, certains appelant à l'aide, pour constater que le problème n'a rien d'anodin, et mérite d'être pris très au sérieux.

La-moitie-des-femmes-ne-prendrait-pas-le-950x635-3

Quand l'absence de plaisir n'est pas ponctuelle, mais régulière, ou permanente, on parle d'anorgasmie. Elle peut avoir plusieurs origines et plusieurs causes, qu'il faut absolument rechercher et traiter pour sortir de l'impasse.

Il faut d'abord distinguer l'orgasme du plaisir. Si les hommes connaissent normalement quasi systématiquement l'orgasme, pour des raisons fonctionnelles, celui-ci accompagnant l'éjaculation, ils peuvent ne pas ressentir de plaisir en amont. À l'inverse, les femmes, dans une relation sexuelle, peuvent ressentir du plaisir, sans pour autant connaître l'orgasme.

Le stress, des problèmes de santé ou relationnels, des problèmes de couple, la morosité qui accompagne chez certains l'entrée dans l'hiver, une dépression, peuvent expliquer cette perte de sens passagère. Si en revanche, l'absence de plaisir semble être la constante de la vie sexuelle de celui qui s'en plaint, depuis qu'il connaît une activité sexuelle, ou depuis un moment précis de sa vie qu'il faut identifier, il est grand temps de s'en préoccuper.

ADVERTISEMENT

Soyons concrets : vous ne trouverez pas la solution à vos problèmes en posant des questions sur Internet à d'autres personnes qui souffrent ou "s'intéressent" à ce problème, au risque en plus d'affronter des moqueries ou de faire de mauvaises rencontres virtuelles voire réelles, en croisant des prédateurs ou des obsédés.

Vous aurez en revanche beaucoup plus de chances d'avancer en commençant par en parler avec une personne de confiance dans votre entourage, de préférence un ou une amie, ou bien un frère ou une sœur, plutôt qu'un parent ou un enfant. Mais, une fois que vous aurez compris si ce que vous vivez est banal, ou anormal, il faudra franchir un nouveau cap.

S'il s'agit de problèmes relationnels, que ce soit avec le partenaire sexuel ou avec des tiers (famille, travail), c'est d'abord la parole qui vous sera d'une grande aide. Si cela est possible, avec le partenaire. Les thérapies de couple permettent d'accompagner la parole, pour ceux qui n'arrivent pas à aborder sereinement le sujet de la sexualité ensemble, ce qui est finalement assez banal.

À défaut, ou si vous ne voulez pas aborder le sujet avec votre partenaire, faites le avec un psychologue, dont les consultations ne sont pas prises en charge par l'Assurance maladie, et parfois seulement partiellement par les mutuelles

S'il s'agit enfin de problèmes d'ordre émotionnel, c'est à dire que vous avez envie d'avoir des relations sexuelles satisfaisantes, mais vous les appréhendez au moment fatidique, voire, que vous souffrez de blocages en amont ou pendant la relation sexuelle, là encore, une thérapie s'impose. Votre médecin traitant pourra vous prescrire de voir un psychiatre, dont les consultations sont remboursées par la Sécurité sociale et les mutuelles. Un psychologue peut également vous aider.

En tout état de cause, dites vous bien que l'épanouissement sexuel reste un grand mystère. Même ceux qui prétendent être comblés et ne pas avoir de problèmes de ce côté là connaissent des pannes, passagères ou durables. Pour sortir de l'impasse, la bienveillance, l'écoute, l'attention, sont indispensables. De vous, avec vous-même, si vous êtes seul et vivez des aventures. De votre partenaire, avec vous, et de vous, avec lui, si vous êtes en couple.

Et n'oubliez pas qu'un bon dîner au restaurant, un bon bain parfumé avec des bougies, un massage sensuel, une chambre avec des lumières tamisées, de la musique suave, une ou plusieurs coupes de champagne, des baisers dans le cou et des caresses attentionnées sont parfois le meilleur remède....

Un sexologue réputé prétend même soigner une partie significative des problèmes sexuels et des cas de perte de plaisir pour lesquels il est sollicité en conseillant à son, ou ses patients, de se coucher tout simplement tout nu dans le même lit, plusieurs nuits de suite !

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

La fille de Mansour Faye, les 25 millions, policiers corrompus : Rebondissement

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Poursuites judiciaires sur les fonds Covid : pourquoi ça coince

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Réforme du système judiciaire : le chef de l’Etat appelle à un débat serein

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Journée internationale des casques bleus : trois militaires sénégalais honorés

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Saudi Pro League : Edouard Mendy termine la saison avec le plus de clean-sheets

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Culture : joie d'une mère dont le fils est nommé le plus jeune artiste au monde

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

Santé : comprendre les troubles du comportement alimentaire (TCA) !

ADVERTISEMENT