Tamkharit: Ce qu'il faut retenir de cette fête musulmane

Tamkharit ou la fête d'Achoura sera célèbre ce lundi 8 août au Sénégal. Cette fête de bienfaisance et de générosité est souvent accompagné de rites, de significations et d'histoires.

thiere3-1200x675

La fête de Tamkharit correspond au dixième (10ème) jour du premier mois de l'année musulmane (Mouharram). Ce jour de fête est une occasion de prières avec ferveur, de festin avec le "thiéré bassi". Mais ce qui rend cette journée spéciale c'est son aspect traditionnel avec le fameux "tadiabone" qui constitue un moment d'évasion.

1- L'aspect religieux

Le tamkharit est un jour de jeûne facultatif. A l'origine, elle célébrait la libération des enfants d'Israël de l'oppression du pharaon, du repentir d' Adam chassé du paradis, du salut de Noé, d'Abraham et de Moïse sauvé des eaux du Nil.

En plus du jeûne, il est recommandé lors de cette fête, de se couper les ongles, de se maquiller le contours des yeux avec du khôl, de rendre visite aux orphelins et aux malades. C'est un moment de partage, de compassion et de solidarité.

2- L'aspect festin

Achoura est aussi la fête du "thiéré bassi". Durant cette fête, les femmes préparent ce délicieux plat à base de couscous de mil avec des boulettes de viandes, du raisins, des haricots blancs accompagné d'une sauce tomate à base de viande et de poulets avec des légumes au choix.

Auparavant, les habitants des quartiers se cotisaient pour acheter des bœufs qu'on tuait pour les départager aux familles ce qu'on appelait le "tong tong". Le jour de la Tamkharit, il est conseillé de manger tôt et de se gaver de nourriture. Car d'après la coutume, la nuit de cette fête, un ange va descendre du ciel pour peser les musulmans et celui qui n'est pas rassasié en cette occasion ne le sera plus jamais pour le restant de la nouvelle année.

Avec la conjoncture, et la cherté de la vie, la fête de Tamkharit n'a plus cette ambiance et l'euphorie qu'il suscitait auparavant. Les ménages peinent à joindre les deux bouts avec la hausse des prix des condiments et de la viande. C'est pourquoi, le "thiéré" laisse souvent la place à la sauce qui engendre moins de frais.

3- L'aspect traditionnel

Ce qui rend la fête de Tamkharit particulier, c'est le fameux "tadiabone". Au soir de la fête, après avoir bien manger son "thiéré", les garçons se déguisent en fille et les filles en garçons. Avec des tambours pour assurer la sonorisation, ils parcourent les rues en chantant et en dansant. Ils font le tour des maisons pour demander des étrennes et reçoivent en contrepartie de l'argent et des denrées.

Même si cette coutume a tendance à disparaître dans la vie urbaine, elle fait le charme de la Tamkharit qui est une fête très importante et significatives chez le musulman.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Déménagement Le Dantec : 55 corps inhumés dont une trentaine d'enfants

Déménagement Le Dantec : 55 corps inhumés dont une trentaine d'enfants

Fraude dans le Fouta :ce que disent des PV

Fraude dans le Fouta :ce que disent des PV

MPs push for reducing age of SAGE beneficiaries

MPs push for reducing age of SAGE beneficiaries

L'un des criminels les plus recherchés d'Europe arrêté à Dakar

L'un des criminels les plus recherchés d'Europe arrêté à Dakar

Fraîche et stylée, Mya affiche une belle silhouette et électrise la toile

Fraîche et stylée, Mya affiche une belle silhouette et électrise la toile

Présidentielle au Kenya : Williams Ruto déclaré vainqueur

Présidentielle au Kenya : Williams Ruto déclaré vainqueur

Mali: la consommation de la Chicha interdite

Mali: la consommation de la Chicha interdite

Mercato: Gana Guèye retourne à Everton

Mercato: Gana Guèye retourne à Everton

Télétravail : cinq choses à ne pas faire sur son PC professionnel

Télétravail : cinq choses à ne pas faire sur son PC professionnel