La tension est vive à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) où la coordination des étudiants de Saint-Louis a décrété la cessation de toutes activités pédagogiques jusqu’à l’ouverture des restaurants universitaires, lit-on dans son communiqué signé par son président Mouhamadou Moustapha Diouf.

Le directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis, Pape Ibrahima Faye, est monté au créneau dernièrement, signalant que depuis le début de cette année 2021, les six cent quatre-vingt-seize (696) heures de Journées sans ticket (JST), ou ’’Guenté Toubab’’, correspondant à 29 jours, où les étudiants se sont restaurés gratuitement, ont constitué une baisse de recettes internes de près de quarante millions (40.000.000) francs CFA."

Ainsi, les autorités du CROUS ont décidé de suspendre toutes les prestations des restaurants à chaque fois que des JST sont organisées par la communauté estudiantine.

Une décision qui ne passe pas chez les étudiants. La preuve ! Des affrontements ont éclaté entre ces derniers et les forces de l’ordre, causant cinq blessés dont un grave du côté des pensionnaires de l'Ugb.