Finalement, sept manifestants, parmi lesquels le coordonnateur Aliou Sané et le rappeur Kilifeu, ont été interpellés.

Le combat engagé par le mouvement depuis la hausse du prix des forfaits avait pour seul objectif : le retour aux anciens prix appliqués avant le 22 juillet 2020 à défaut de procéder à une réelle baisse. Mais, selon « Y en a marre », Orange, dans sa quête de bénéfice, « continue de narguer les consommateurs, en faisant semblant de diminuer les prix des forfaits ».

Dernièrement, l’ARTP a convoqué la presse pour révéler qu’un accord a été trouvé avec l’opérateur afin de proposer un élargissement de la grille, avec de nouvelles offres "pour compléter".