Un bref interrogatoire a permis de constater que le chauffeur, qui livrait plusieurs autres colis, n’était pas au courant que certains d’entre eux contenaient de drogue. Qui plus, la marchandise, 12 kilos au total, était soigneusement conditionnée puis cachée dans des boîtes de chocolat.

Selon le journal, le chauffeur a accepté de coopérer avec les gendarmes qui se sont mis en planque en attendant l’arrivée des destinataires de la drogue. Au nombre de trois, ces derniers se présenteront sur les lieux quelques heures plus tard, en ignorant que l’endroit a été cerné. Ils seront identifiés. Le cerveau, basé au Maroc, a été formellement identifié. Ancien étudiant à l’Ucad, il avait quitté le Sénégal après avoir fait la prison pour trafic de drogue.