Sept jours se sont écoulés depuis que Diary Sow, 20 ans, étudiante Sénégalaise en classe préparatoire au Lycée Louis Le Grand de Paris a été portée disparue.

Selon un membre de la mission diplomatique consulaire établi en France, la police française n’exclut aucune piste mais celle criminelle n’est pas privilégiée. Dans l’entendement de beaucoup de Sénégalais, la seule piste à explorer est le kidnapping et donc il faut aller vite. Cependant, pour les enquêteurs, aucune piste n’est à écarter, cela peut choquer mais Diary Sow peut partir d’elle-même et les policiers travaillent aussi sur cette hypothèse d’après les enquêteurs, "On ne peut pas tout dire", explique le diplomate.

Des caméras de la résidence de Diary Sow, en passant par son téléphone, ses derniers appels, ses déplacements, tout est en train d’être exploité par les enquêteurs français.

L’inquiétude a atteint son summum auprès des sénégalais résidant en France. D'un autre côté, c'est tout un peuple qui retient son souffle, tant Diary Sow, qui a remporté à deux reprises le concours général du Sénégal, suscite la fierté de ses compatriotes. Par ses performances scolaires inédites, Diary Sow a intégré le cercle restreint des fleurons intellectuels de la jeunesse sénégalaise.