«Si vous voyez bien, sur les 35 cas positifs, 34 sont des contacts qui sont suivis par nos services. Aujourd’hui nous avons une stratégie. Celle d’être un peu plus agressifs sur les contacts qui sont suivis. Déjà il y a la décision de les mettre tous en confinement et nous prélevons pour la plupart les contacts à haut risque. Donc aujourd’hui si vous voyez que sur Louga, sur Tamba même sur Dakar nous avons beaucoup de cas positifs, c’est cela la raison», a indiqué Dr Bousso à nos confrères de la Rfm.

Il souligne que l’objectif aujourd’hui, c’est de pouvoir détecter le virus tôt chez les contacts et les prendre en charge tôt, pour éviter une contamination secondaire. «C’est aujourd’hui cela la stratégie retenue», explique-t-il.