Elections locales : Une grande coalition de l'opposition en vue

Le président de la République, Macky Sall, a fixé les élections locales le 23 janvier 2022, après plusieurs reports. Le coordonnateur du Front de résistance national (Frn), Moctar Sourang, réagissant à cette décision du chef de l’Etat, a déclaré que « l’opposition a pris acte ». A l’émission Le Jury du dimanche , sur I-radio, il a révélé que cette organisation qui regroupe plusieurs partis politiques de l’opposition et les forces vives de la Nation travaille pour « une large coalition » en vue de faire face au camp du pouvoir.

FRN Opposition Senegal

D’emblée, le membre de l’opposition a dénoncé le fait que le président Macky Sall ait pris cette décision de façon unilatérale. « On (l’opposition) s’est battu. On a même suspendu notre participation au dialogue pour alerter. Parce que, nous savons ce qui était derrière cette affaire-là, nous comprenons. Parce que l’opposition d’aujourd’hui est totalement différente de l’opposition il y a 20 ans. Vous avez d’anciens Premiers ministres, d’anciens ministres de l’Intérieur, d’anciens directeurs de cabinet, dans cette opposition, qui ont exercé le pouvoir. Donc, nous savons là où ils veulent aller », a-t-il souligné.

Et « malgré tout, le président Macly Sall a choisi la position de son camp, c’est-à-dire de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby). Nous en prenons acte », a-t-il avancé.

A partir de maintenant, a-t-il fait savoir, « moi, en tant que coordonnateur du Frn, je travaille pour la constitution d’une large coalition de l’opposition. Nous allons y aller ensemble, et gagner ces élections-là. Nous sommes convaincus que le président Macky Sall n’a plus la majorité dans ce pays ».

Moctar Sourang d’annoncer que : « Le M2D et le Frn sont « en discussion et aujourd’hui on est en train de parachever ce qu’on appelle un mécanisme d’unité d’action qui va nous permettre d’agir ensemble, de faire les choses ensemble, de manifester ensemble, de revendiquer ensemble, et ça c’est presque bouclé. Nous avons fait la jonction pratiquement dans le cadre de l’unité d’action qui a été créée en de différents coordonnateurs, nous allons à partir de maintenant travailler ensemble ».

Il a jouté : « Toutes les coalitions, nous allons à partir de maintenant travailler ensemble aux élections locales et après on va apprécier ». Et de conclure en précisant qu': « Aujourd’hui ce qui est posé au niveau de l’opposition, c’est que soit on est ensemble, soit tout le monde disparaît ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Conseil des ministres : Macky a menacé de dissoudre le Conseil constitutionnel si...

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

ADVERTISEMENT