Le président de la République, Macky Sall, s’est d’ailleurs exprimé sur le sujet, à travers un message sur les réseaux sociaux. « C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai appris l’explosion, en haute mer, du moteur d’une pirogue qui transportait de jeunes compatriotes. Un drame qui a causé la perte de plus d’une dizaine de jeunes », dira-t-il, avant de promettre aux familles des victimes une assistance du gouvernement : « En cette douloureuse circonstance, je présente, au nom de la Nation et au mien propre, mes condoléances émues aux familles éplorées. Toutes les dispositions seront prises par le Gouvernement pour les aider à surmonter cette dure épreuve. Paix à leur âme. »

Pour rappel , à Pikine, quartier de Saint-Louis, le désarroi est à son comble, suite à un nouveau drame de l’immigration irrégulière. La pirogue des candidats a explosé en pleine mer, faisant plus de vingt morts. 51 personnes ont été secourues à la suite de cet incendie.

Pas plus tard qu’avant-hier, la marine nationale, dans le cadre de l’opération Frontex, a intercepté deux pirogues remplis de migrants clandestins, selon un communiqué de la Direction de l’information et des relations publiques des Armées (DIRPA). Lequel signalait que la première embarcation a été interceptée vers 05 heures du matin à une cinquantaine de kilomètres au large de Dakar, la capitale sénégalaise, avec 111 candidats à l’immigration irrégulière à bord, tous des hommes dont des mineurs, qui ont été débarqués et remis à la police.

La seconde pirogue, concernant le drame, a été découverte à 09 h 30, par des patrouilleurs espagnols, à 80 kilomètres au large de Mbour, toujours au Sénégal, suite à un incendie qui s’est déclaré au bord de la pirogue.

Les patrouilleurs leur ont apporté les premiers secours avant d’informer la marine nationale. C’est ainsi que 51 personnes ont été secourues.

D’autres pirogues, présentes sur les lieux, ont aidé au débarquement.

Des recherches avaient été entamées pour retrouver d’éventuels corps sans vie.