Afghanistan: la vérité sur le taliban «suspendu» à un hélicoptère

Le combattant taliban tentait en fait de hisser un drapeau sur le bureau du gouverneur à Kandahar.

Afghanistan | Les images d'un Taliban suspendu à un hélicoptère en plein vol deviennent virales sur Internet

Une vidéo et des captures d’écran d’un homme « suspendu » à un hélicoptère alors que les talibans le défilent dans le ciel de Kandahar en Afghanistan deviennent massivement virales sur les réseaux sociaux. Le clip vidéo de 12 secondes qui a pris d’assaut Internet et prétendu qu’il montre les «talibans pilotant un hélicoptère Black Hawk américain avec un corps suspendu à celui-ci» aurait été sous-titré de manière trompeuse.

Le clip vidéo viral montre un hélicoptère planant au-dessus des bâtiments de la ville, puis la vidéo zoome pour montrer ce qui semble être une personne suspendue à l’hélicoptère par une corde. La vidéo a été partagée quelques heures après que la dernière troupe américaine se soit retirée d’Afghanistan.

Cependant, un rapport de la BBC et un autre de l’organisation indépendante de vérification des faits Alt News ont précisé que l’homme que l’on peut voir pendre à une corde est un combattant taliban et est bien vivant. Et, selon plusieurs organes de presse afghans avec des journalistes sur le terrain, le combattant taliban tentait en fait de hisser un drapeau sur le bureau du gouverneur à Kandahar.

« D’autres images et photographies montrent que l’homme qui survole la ville de Kandahar est bien vivant. Ces images le montrent portant le treuil de plongée de l’hélicoptère Blackhawk et agitant le drapeau des talibans », a déclaré le reportage de la BBC.

ADVERTISEMENT

S’adressant à la BBC, plusieurs experts afghans, citant des sources talibanes, ont déclaré que l’hélicoptère en vol stationnaire avait été retiré pour tenter de fixer un drapeau au-dessus d’un bâtiment public à l’aide de leur équipement de construction américaine nouvellement capturé.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT